Email     Password  
Connection | Subscription
Le réseau des web-tv collaboratives de tous les pros
Proposez vos sujets, stimulez la collaboration
Partagez votre expertise, recrutez vos clients
 
IT, Digital, IT
& Social business
Entrepreneurship, Innovation
and Research
Business and
professional markets
Ressources Humaines
et Management
Marketing,
Publicicité
Tactical and strategic decision-making functions
Trouvailles et
tendances caféinées
Economy and Society
Politoscope
 
Article
Speakers (2)
AUDIENCE
 
If I sponsored this subject?
All subjects with videos within this series:


Here's my feedback:
I transmit my opinion: I find this subject...




Format : Conference
Treatment : Debate
Activity sector : Human Resources
 
Speakers :
Patrice Micoulin, Adventus
?
Sitelle Birmann, retraitée de l'éducation nationale
une ex accompagnante décidée à continuer dans cette voie
For further details, see "Related subjects" tab
Share the link:


Connected subjects:
  • Comment from Bruno Schneider - Le Saout: trouve ce sujet : Excellent !on parle toujours de l'innovation comme solution économique d'avenir pour les pays développés et rarement des façons d'y parvenir ;) Lorsque des initiatives sont prises dans ce domaine elles ne sont pas soutenues "socialement" (i.e. l'environnement social). Comment from Frédéric POULET: Il est des sujets, comme tout ce qui a pu être dit sur la génération Y (que je dénonce assez régulièrement http://ht.ly/7kCae ) qui me semblent plus porteurs "intellectuellement parlant", que vraiment démontrés de façon très empirique (cf le billet que j'écrivais ici http://ht.ly/7kC2J il y a quelques mois) en particulier dans le monde de l'entreprise.J'aurais bien aimé participer à cette conférence ne serait ce que pour étayer quelques exemples, et poser quelques questions un peu "challenging" qui me font dire que nous sommes en train de côtoyer des Mme Irma et prophètes de la supposée Intelligence Collective que l'on attend toujours de façon impatiente dans la vraie vie...Pour l'instant, on écrit plus de bouquins sur le sujet, qu'on ne voit apparaître concrètement les preuves de ces belles théories incantatoires couchées sur 250 pages. Le plus souvent par des gens qui ont beaucoup d'expérience de "consulting" ou de "Blogging" mais très peu d'expérience en entreprise dans la durée.Je pense que je vais finir par écrire un moi-même un bouquin sur les charlatans de la pensée théorique prospective. Et sans vouloir être présomptueux devrait démontrer pas mal de paradoxes agiles et concrets... sans avoir besoin de faire appel à la foule ou à du crowsourcing pour écrire quelques lignes intelligentes sur le sujet... Comment from Philippe DE GAALON: trouve ce sujet : Excellent !La notion de compétence collective m’intéresse énormément, et me semble un enjeu des RH de demain Comment from : trouve ce sujet : Intéressantthème actuel et pratique à creuser Comment from Bruno Schneider - Le Saout: Il faut absolument le faire, théoriser sa pratique c'est essentiel si vous êtes las d'entendre les discours des "clavardeurs" Comment from Frédéric BASCUNANA: chers amis n'oubliez pas que cette conférence sera diffusée en live sur cette page ! Comment from Yasser Monkachi: et on l'attend avec impatience de l'autre côté de la méditerranée ! Comment from Julia K.: La conférence va-t-elle être enregistrée afin d'être visionable ultérieurement ? (l'horaire n'est pas optimal de l'autre côté de l'Atlantique).Merci Comment from Jean Fréor: Bien sûr Julia... comme toujours, d'ailleurs !C'est le live, en revanche, qui n'est pas systématique... là, vous avez les 2 ;-) Comment from ariele maux: Bonjour pouvez-vous me dire quand la vidéo de la conférence sera mise en ligne ? Comment from Jean Fréor: Au mieux demain ! Et dans les jours qui suivront, si Olivier Zara est gentil avec nous, il mettra en ligne des slides synchronisés avec la vidéo... grand luxe ;-) Comment from Norolanto RAZAFINIMANANA: trouve ce sujet : IntéressantCar l'usage des réseaux sociaux et la génération Y imposent ce fonctionnement collectif dans l'entreprise et peu de personnes s'en rendent compte. Comment from Frédéric POULET: Suis désolé d'être désobligeant avec ce commentaire... mais là ça frise la connerie... http://ht.ly/7zba9Vous avez déjà bossé en entreprise ?... Comment from : Certes, au delà de l'effet de mode du sujet qui appelle des réactions et des "spécialistes auto-décrétés", on ne peut nier la réalité d'une dynamique qui s'est développée de manière vertigineuse ces dernières années avec l'essor des moyens de communication.Les témoignages et avis, sans sombrer dans les théories creuses ni les conférences tartes à la crèmes peuvent justement s'alimenter de retours pragmatiques et réels. Il n'empêche que cette lame de fond a un réel impact sur la vie en entreprise, la manière de communiquer et de travailler. Et plutôt que d'être attentistes ou nier ces changements, je trouve constructif et nécessaire à potentielle survie d'essayer d'imaginer ce que pourraient être les atouts de ces évolutions.Merci pour vos futurs témoignages challengings, donc ! Comment from Frédéric POULET: Avec plaisir pour vous faire partager ce qu'on a fait sur le sujethttp://www.slideshare.net/fredwpt/pernod-digital-rencontre-com-interne-8-juin-2011-version-6-juinEt parler des benchmarks et échanges réalisés entre autre, avec pas mal d'autres grands groupes ( SG, Dassaut Systèmes, Bouygues, Danone, etc.)Et/ou avec les éditeurs de solutions dites "2.0" (Bluekiwi, Jive, Microsoft, Seemy, Affinitiz) et/ou encore des opérateurs de géolocalisation.De façon très empirique et sans épiloguer, que le 2.0 puisse fonctionner dans des cas bien précis c'est une évidence, mais sous certaines conditionsQue l'on en arrive à qualifier ça d'intelligence collective, là ça me fait en revanche bien rire...Si déjà on arrive au "Social Learning" c'est pas mal. Comment from Frédéric POULET: Bon manifestement, mon commentaire à côté de la vidéo diffusée n'ayant pas été enregistré... je le reposte ici :Je trouve cette présentation (désolé Olivier...), mais suis tout à fait prêt à organiser un débat sur le sujet sur TechtocTV (ou ailleurs), complètement caricaturale...S'il y a une volonté de "vulgariser" le sujet, alors, de ce point de vue, c'est très réussi... mais opposer l'Ordre et le Chaos me semble complètement "simpliste" voire "fallacieux"...Heureusement qu'on n'a pas attendu l'avènement du 2.0 et/ou du collaboratif en entreprise pour faire cohabiter les deux et faire en sorte que les organisations évoluent et sachent s'adapter à leur environnement (entre autre)L'approche présentée ici est complètement manichéenne et pour avoir écouté avec attention l'ensemble de la conférence, j'avais à peu près une objection à chaque allégation... Ce serait trop long de développer ici, d'où la proposition d'un prochain débat sur le sujet, mais nous n'avons a priori de toute façon pas la même définition de l'intelligence collective... si tant est d'ailleurs qu'elle puisse exister dans une très grande organisation (cf. travaux de JF Noubel sur les notions d'Holoptisme et de Panoptisme)Cf également les conditions nécessaires à réunir pour qu'une forme d'intelligence collective puisse s'exprimer (lire La Sagesse des Foules de James Surowiecky ):- Indépendance des participants - Diversité des participants- Problématique bien précise à résoudre.A fortiori en entreprise...Quid du Crowdsourcing ? qui à aucun moment n'apparaît dans les schémas... Quid de l'environnement dans lequel on évolue ?Bref tout ça est d'une part très réducteur et très "désobligeant" pour bon nombre d'organisations qui, heureusement pour elles n'ont pas attendu encore une fois le 2.0 pour gérer depuis des années de façon plus ou moins "intuitive" ou "naturelle" la cohabitation en ordre et chaos, ou comme cité dans la présentation "le Management Paradoxal"Et je ne reviendrai pas non plus sur le concept de la Gen Y qui pour moi reste la plus belle fumisterie conceptuelle (et non fondée) de ces dernières années.http://fredwpt.wordpress.com/2011/06/20/tordons-le-cou-au-concept-de-la-gen-y-geny-e20-tic-mediasociaux-rh20/ Comment from Frédéric POULET: Je republie aussi ma réponse... et j'en profite pour noter quelques extraits de tes commentaires ci-dessus où tu attaquais déjà le sujet sans rien connaître du contenu de la présentation. Je te cite : "J'aurais bien aimé participer à cette conférence ne serait ce que pour étayer quelques exemples, et poser quelques questions un peu "challenging" qui me font dire que nous sommes en train de côtoyer des Mme Irma et prophètes de la supposée Intelligence Collective que l'on attend toujours de façon impatiente dans la vraie vie... [...] Je pense que je vais finir par écrire un moi-même un bouquin sur les charlatans de la pensée théorique prospective".Prophète, Mme Irma, Charlatans,... : on partait du bon pied. Mais, tu es en forme, de son côté, Norolanto RAZAFINIMANANA voit son commentaire qualifié de "con". Je te cite : "Suis désolé d'être désobligeant avec ce commentaire... mais là ça frise la connerie...". C'est pour cela que je ne prends pas personnellement tes attaques. Ton attitude, tes valeurs, ta vision du monde contribue à détruire l'intelligence collective dont tu voudrais nous parler du haut de ta grande pratique. Ecoute avant de parler, respecte les idées des autres, ne fait pas aux autres ce que tu ne veux pas qu'on te fasse. Je te recommande la lecture d'un livre sur la communication non violente pendant les fêtes.voilà ma réponse à ton commentaire ci-dessus :Frédéric : globalement ton commentaire ressemble à celui d'un troll. Et pour ceux qui ne connaissent pas l'expression : http://fr.wikipedia.org/wiki/Troll_%28Internet%291 - Je te cite : "...Opposer l'Ordre et le Chaos me semble complètement simpliste voire fallacieux". J'ai expliqué pendant 40 minutes qu'il ne fallait pas "opposer" l'ordre et le chaos mais les "articuler". Alors, soit tu as "écouté" avec des préjugés, soit tu n'as pas écouté (tu lisais peut-être tes e-mails en même temps que je parlais), soit je ne sais pas me faire comprendre. Tout est possible et je suis peut-être le seul coupable ;-)2 - Un slide parle de l'efficacité du chaos et de l'efficacité de l'ordre alors je ne comprends pas ta remarque, je te cite : "Heureusement qu'on n'a pas attendu l'avènement du 2.0 et/ou du collaboratif en entreprise pour faire cohabiter les deux". Je dis exactement la même chose que toi : les deux existent. Simplement l'ordre me semble mieux organisé que le chaos. Si tu n'es pas d'accord avec ça, on peut discuter. Mais là, visiblement... tu as compris l'inverse de ce que j'ai dit... alors, soit tu as "écouté" avec des préjugés, soit tu n'as pas écouté.... (cf. supra).3 - Je ne comprends pas ta remarque "L'approche présentée ici est complètement manichéenne". Tu fais référence au bien et au mal ? Comme je parle d'articuler ordre et chaos pour fonder le chaordique, je ne comprends pas ta remarque qui consisterait à me faire dire que le bien serait l'ordre et le chaos le mal ou l'inverse.4 - "Quid du Crowdsourcing ? qui à aucun moment n'apparaît dans les schémas...Quid de l'environnement dans lequel on évolue ?". Tu juges cette présentation sur ce dont elle parle ou ce dont elle ne parle pas ? Faut-il être exhaustif pour être pertinent ? C'est la quantité qui compte ? Attaque gratuite et sans intérêt.J'arrête là mes remarques sur la suite de ton commentaire qui est du même niveau du début à la fin.Frédéric, j'ai rarement vu un commentaire aussi agressif et creux d'une personne qui a l'air aussi intelligente. Creux en particulier puisque ce que tu as vraiment à dire tu le gardes pour un plateau dont la date n'est pas fixée. Jamais je n'oserais critiquer sans avoir bien pris le temps de vérifier le bien-fondé de ma critique. Jamais je n'oserais dire que je m'expliquerais sur le fond plus tard. Est-ce que tu fais ça en réunion dans ton entreprise ? Tu dis à tes collègues : "c'est nul et je vous expliquerais pourquoi c'est nul lors d'une prochaine réunion dont la date reste à fixer" - si tu ne fais pas ça en réunion, pourquoi tu fais ça sur le web ?J'avais déjà été choqué par ton agressivité sur d'autres commentaires ailleurs sur le site. Si tu n'es pas un troll alors tu es au moins un expert de la pensée balistique et ça ne donne pas du tout envie de discuter avec toi ni en virtuel, ni sur un plateau. Ton commentaire déforme ma pensée et mes propos. Dommage, j'ai bien aimé ton billet sur la Gen Y. Tu as de bonnes idées. Je me réjouissais d'une discussion constructive avec toi. Comment from Frédéric POULET: Et moi le mien, (les posts étant à deux endroits différents sur le site) :Dommage Olivier que tu confondes agressivité et maïeutique... et que tu veuilles fuir le débat dès lors qu'il apparaît comme contradictoire par rapport à tes pensées... ou tes thèses, qui en effet, me semblent parfois simplistes ou vulgarisées à outrance... (ne serait-ce que par souci pédagogique sans doute ?)En tout état de cause ne ressemblant pas vraiment à la "vraie vie" de l'entreprise... telle que je l'ai vue dans 3 entreprises et 3 cultures d'entreprises différentes en 20 ans...Mais ça n'est pas la première fois que je remarque que dès lors qu'on en sort, on a tendance à s'éloigner de la réalité du quotidien. Ce qui manque d'ailleurs beaucoup à nombre d' "experts" et/ou de consultants (2.0 ou pas d'ailleurs)Fuir le débat sous prétexte qu'il est contradictoire évite en effet d'avoir à être challengé et/ou contredit; mais si c'est ton choix, je ne peux que le respecter...Si ça n'est qu'une question de tonalité "agressive" (telle que tu l'as décrite), alors je ferai l'effort de paraître consensuel dans la forme tout en gardant la liberté d'être polémique sur le fond, car en effet, je suis vraiment très éloigné de ce qui est présenté sur pas mal de points.En même temps, mon expérience "empirique" ne vaut que sur un échantillonnage sans doute beaucoup plus réduit que le tien, puisque j'imagine que tu pourrais citer les nombreuses entreprises dans lesquelles tu as eu l'occasion d'éprouver les thèses que tu avances. -------------------------en complément du commentaire précédent, je ne dis pas détenir de vérité sur l'intelligence collective (si tant est encore une fois qu'on démontre qu'elle puisse exister a fortiori dans une "grosse organisation" : cf travaux de Noubel)Quant aux attaques "personnelles", tu pourrais au moins reconnaître que je n'attaque que la pensée et ne porte pas de jugement sur les gens eux mêmes.Il m'arrive, comme à tout le monde de dire (ou d'écrire) des conneries... je parlais donc du commentaire en l'occurrence, pas de la personne...Et si je me permettais de présumer de ce qui pouvait sortir du sujet, c'est qu'au delà de mon expérience empirique, je challenge depuis pas mal de temps la Notion d'Intelligence collective en effet.Je ne demandais qu'à être convaincu de mon erreur de pensée (ou de jugement).Malheureusement, la vidéo n'a fait que corroborer ce que j'avais déjà observé.Mais je pense que l'on ne donne pas la même définition à l'Intelligence collective, d'où ce différend de fond (au delà de la forme que tu dénonces), et qui je le reconnais en tant qu'adepte d'Audiard, peut prendre des tournures "Volfoniesques" :-) parfoisMais la notion d'humour, comme l'intelligence (collective ou pas) sont en effet des notions très subjectives. Déjà qu'on a parfois du mal à être alignés sur le sujet individuellement, alors collectivement... Mais tu me reconnaîtras au moins sans doute la capacité à mettre un peu de Chaos dans l'Ordre... et comme dirait mon ami Victor Waknine "de la diversité des scribes surgit la sagesse"... Comment from Frédéric POULET: @FredéricEffectivement, tu attaques le contenu et non les personnes. Désolé d'avoir faussement induit ça.Je ne m'intéresse pas à l'intelligence collective en général. C'est une matière transdisciplinaire. Mon angle est uniquement celui de l'entreprise et ma définition de l'intelligence collective est donc contextuelle : mettre en synergie les intelligences et les savoirs dans une entreprise à tendance hiérarchique. Dans sa dimension opérationnelle, c'est la capacité d'un groupe à se poser des questions et à chercher des réponses ensemble. Les autres aspects de l'IC ne m'intéressent pas au-delà de la culture générale et d'une source d'inspiration pour mes travaux.Les notions d'intelligence collaborative, connective & Co relève du marketing pour rendre le concept plus "présentable" à des clients qui culturellement n'en veulent pas. Comment from Gilles Satgé: Olivier, je viens de regarder avec intérêt la vidéo de ta conférence.Tu opposes les concepts d'ordre et chaos dans le contexte de la gestion d'une entreprise de façon fine et dialectique, et non pas de façon manichéenne comme te le reproche à tort Frédéric Poulet (qui est généralement entier et pertinent, mais qui n'a fait preuve dans cas que d'une seule de ces deux qualités !).J'ai néanmoins un léger reproche à faire à ta présentation (et, je pense que c'est peut être la raison qui a provoqué la réponse excessivement violente de Frédéric) : on ne sait pas d'ou tu parles.Plus précisément, on ne sait pas si les conseils que tu nous donnes sont fondés de façon empirique ou théorique, s'ils sont issus de ton expérience de terrain, ou de ta réflexion à partir de travaux de recherche académiques.Ainsi, tu donnes très peu d'exemples concrets de ce dont tu parles (j'ai l'impression que la seule boîte que tu cites, c'est Google qui est une boîte atypique par excellence). De la même façon, sur l'aspect théorique, tu n'indiques pas d'ou viennent les concepts que tu nous proposes d'adopter. On ne sait ainsi pas ce qui fonde tes 4 axes d'analyse (finalités/culture/compétence/organisation). D'ou viennent-ils ? Pourquoi pas plus de 4 ou pas moins ?C'est peut être ce qui donne un coté un peu scolaire à ta présentation, et qui fait qu'elle peut frustrer à la fois le praticien qui veut du concret et le théoricien qui veut du concept. Comment from Gilles Satgé: Tu évacues la dimension technique du concept d'entreprise 2.0, puis tu te lamentes sur le fait que le 2.0 ce n'est plus que de la collaboration, donc rien de très original.Forcément, puisque tu dépouilles justement le concept de la dimension technique qui en fait toute l'originalité, en tout cas, à mon avis. Pour illustrer mon point de vue, voici une courte vidéo de Habib Guergachi qui a un regard assez décapant sur ce sujet : http://hguergachi.tumblr.com/post/3026045994/lere-des-concepts-liquides-pour-noyer-les-clients Comment from Gilles Satgé: Merci Gilles pour ton commentaire ! Je réponds donc à ta remarque : "Plus précisément, on ne sait pas si les conseils que tu nous donnes sont fondés de façon empirique ou théorique, s'ils sont issus de ton expérience de terrain, ou de ta réflexion à partir de travaux de recherche académiques."Avant d'être un consultant, je suis un entrepreneur, éditeur de solutions Web 2 depuis janvier 2001. C'est dans l'implémentation de mes solutions que je tire des réflexions puis des billets sur mes blogs et enfin des livres. Voir la vidéo sur les questions réponses où j'explique cela.http://hrchannel.com/event/753/collaborative-technologies/management-2.0/2--questions--reponses-avec-olivier-zara&autoplayJe cite aussi Dee Hock, fondateur de Visa qui n'est pas une entreprise atypique :http://www.amazon.fr/Birth-Chaordic-Age-Dee-Hock/dp/1576750744/ref=sr_1_cc_1?s=books&ie=UTF8&qid=1325604119&sr=1-1-catcorrIl y a aussi DPR, Semco,... voir les questions réponses.La source de cette présentation est donc mon inspiration, celle qui me vient du monde dans lequel je vis et travaille ;-)