Email     Password  
Connection | Subscription
Le réseau des web-tv collaboratives de tous les pros
Proposez vos sujets, stimulez la collaboration
Partagez votre expertise, recrutez vos clients
 
IT, Digital, IT
& Social business
Entrepreneurship, Innovation
and Research
Business and
professional markets
Ressources Humaines
et Management
Marketing,
Publicicité
Tactical and strategic decision-making functions
Trouvailles et
tendances caféinées
Economy and Society
Politoscope
Cette conférence revient sur la mise en place par l’équipe Obama d’une stratégie de communication tout à fait exceptionnelle.
You can navigate through the video thanks to the interactive summary:
Here's my feedback:
I transmit my opinion: I find this subject...




Webcast
notes
Speakers (2)
AUDIENCE
 
 
If I sponsored this subject?
Format : Conference
Treatment : Tendancies
 
Speakers :
Christophe Asselin, dmg world media

Cette conférence revient sur la mise en place par l’équipe Obama d’une stratégie de communication tout à fait exceptionnelle.


Connected subjects:
  • Comment from Vincent Berthelot: Je ne suis pas sur que l'introduction ci-dessus et en particulier la phrase "Ainsi Obama a donné la perception d’être très 2.0 alors que les chiffres montrent qu’il est très 1.0 dans les moyens utilisé" soient tout à fait juste ou alors on change le titre pour premier Président élu grâce au outils 2.0 !D'ailleurs le reste du texte montre justement qu'on se moque bien au fond de sa capacité à utiliser twitter lui-même ou alimenter son mur Facebook car ce qui a été important dans cette camapgne c'est qu'il a remis le citoyen américain au centre des débats avec une réelle volonté d'écoute, de remontée des attentes des électeurs.Ensuite il n'allait pas changer le système d'un coup de baguette 2.0 les habitudes éléctorales très kermesse et récolte de fond des élections américaines.Ce qui est intéressant c'est une fois élu qu'est-il advenu de cette empreinte 2.0 de Obama, a-til un gouvernement 2.0, le mode de décision a t-il changé ? Le citoyen est-il plus impliqué désormais ?Un président 2.0 sans gouvernement 2.0 serait un beau paradoxe!