Email     Password  
Connection | Subscription
Le réseau des web-tv collaboratives de tous les pros
Proposez vos sujets, stimulez la collaboration
Partagez votre expertise, recrutez vos clients
 
IT, Digital, IT
& Social business
Entrepreneurship, Innovation
and Research
Ressources Humaines
et Management
Business and
professional markets
Marketing,
Publicicité
Tactical and strategic decision-making functions
Trouvailles et
tendances caféinées
Economy and Society
Politoscope
Les collaborateurs sont de leur propre initiative de gros consommateurs de technologies collaboratives, le plus souvent, sans forcément demander l'aide de qui que ce soit. Pourtant le phénomène n'échappe pas plus aux RH qu'aux DSI qui doivent bien constater l'évolution des usages. L'enjeu pour eux consiste désormais à s'approprier les bénéfices de ces apports, et ils sont nombreux désormais à jouer un rôle moteur dans l'adoption et la généralisation.   Nous souhaitons explorer dans une série de portraits, interviews et talkshows en compagnie de DRH et de spécialistes du sujet, quelles sont leurs réalités : ont-ils été partenaires de ce changement, ont-ils assumé un rôle de cocréation de valeur en exploitant ces technologies : en bref, comment se sont-ils positionnés dans le contexte de ces changements souvent accélérés par les nouvelles générations ? Il nous faudra en outre explorer sans langue de bois les éventuels freins à l'adoption de ces outils selon le type d'organisation concerné, leurs impacts sur la qualité de vie au travail, les risques psychosociaux associés. Notre ambition étant d'établir ici les bases d'un point d'étape lucide et honnête sur ces usages émergents. [full disclosure : ce contenu est sponsorisé par AASTRA et PLANTRONICS, qui mènent une réflexion approfondie sur ces retours d'expérience et visions de DRH au sujet des usages et technologies collaboratives dans les organisations]
Webcast
notes
Speakers (14)
AUDIENCE
 
 
If I sponsored this subject?

Les collaborateurs sont de leur propre initiative de gros consommateurs de technologies collaboratives, le plus souvent, sans forcément demander l'aide de qui que ce soit.

Pourtant le phénomène n'échappe pas plus aux RH qu'aux DSI qui doivent bien constater l'évolution des usages.

L'enjeu pour eux consiste désormais à s'approprier les bénéfices de ces apports, et ils sont nombreux désormais à jouer un rôle moteur dans l'adoption et la généralisation.  

Nous souhaitons explorer dans une série de portraits, interviews et talkshows en compagnie de DRH et de spécialistes du sujet, quelles sont leurs réalités : ont-ils été partenaires de ce changement, ont-ils assumé un rôle de cocréation de valeur en exploitant ces technologies : en bref, comment se sont-ils positionnés dans le contexte de ces changements souvent accélérés par les nouvelles générations ?

Il nous faudra en outre explorer sans langue de bois les éventuels freins à l'adoption de ces outils selon le type d'organisation concerné, leurs impacts sur la qualité de vie au travail, les risques psychosociaux associés. Notre ambition étant d'établir ici les bases d'un point d'étape lucide et honnête sur ces usages émergents.

[full disclosure : ce contenu est sponsorisé par AASTRA et PLANTRONICS, qui mènent une réflexion approfondie sur ces retours d'expérience et visions de DRH au sujet des usages et technologies collaboratives dans les organisations]

Projet de questions posées lors des entretiens filmés
(et, plus tard, repris sur forme de tables rondes filmées) : 

Introduction

  1. Pouvez-vous définir ce que représentent pour vous les nouveaux modes de travail ?
    commentaires : travail à distance, travail collaboratif, flexibilité du travail, management par objectif, travail partiel, travail en multi-employeur

Motivations

  1. Le télétravail est un de ces nouveaux modes de travail, traditionnellement tiré par les collaborateurs. Du point de vue DRH, quelles sont les motivations profondes qui pousseraient à se lancer dans un tel projet ?
    commentaires : répondre aux aspirations du personnel ? participer aux objectifs de sécurité de l’entreprise ?  aux objectifs de productivité ? aux objectifs financiers (surfaces locatives coûteuses) ?aux objectifs humains (fidélisation des collaborateurs) ?
  2. Le bien-être du collaborateur au travail (confort, ergonomie, acoustique) est-il une motivation suffisante ?
    commentaires : Le télétravail est-il une manière de répondre aux limites des open-space ? au temps perdu dans les transports ? au présentéisme improductif ? quels sont les liens entre travail collaboratif (au moyen des TIC) et Qualité de Vie au Travail ?

Bénéfices

  1. Quels bénéfices concrets le télétravail apporte-t-il ? et à qui ?
    commentaires : équilibre perso/pro ?  productivité accrue ? Pour quels types d’activités ?  quels départements de l’entreprise ? quels services ? quelle population (jeunes vs seniors) ?le phénomène Génération Y (ou C) est-il une réalité chez vous ?
  2. Pourquoi  un tel écart entre le discours et la réalité du télétravail ? Quels sont les freins (culturels…) à lever, notamment en France ?
    commentaires : perception négative des collaborateurs sédentaires? Risque d’isolement social ? Télé-travailler peut nuire à l’avancement ?difficulté d’adaptation du management ? cadre juridique flou ? surcoût pour l’entreprise ? contrainte matérielles (équipement du télétravailleur) ?

Collaboration

  1. Considérez-vous qu’il puisse y avoir collaboration sans dynamique de groupe ?
    commentaires : la collaboration est-elle une posture individuelle / aptitude du collaborateur à travailler de manière constructive avec ses collègues ? ou s’agit-il plutôt d’un mode d’organisation promu  par l’entreprise pour renforcer l’engagement des collaborateurs vis-à-vis de l’entreprise ?
  2. Les outils de communications unifiées sont-ils indissociables du télétravail ?
    commentaires : permettent-ils juste de créer une dynamique nouvelle entre les collaborateurs ?permettent-ils de partager la connaissance de manière plus fluide ?participent-ils à l’édification de l’entreprise « digitagile » ?
  3. La vidéocommunication apporte-t-elle selon vous une plus grande proximité / complicité entre collaborateurs sédentaires et collaborateurs distants ?
    commentaires : ---

 

Outils collaboratif et modes distants

  1. La collaboration implique-t-elle la présence physique du collaborateur, ou plutôt sa disponibilité ?
    commentaires : le télétravail est-il compatible avec le travail collaboratif ?comment faut-il adapter la logique de présentéisme traditionnelle ? quels liens entre présentéisme et productivité ?
  2. A l’inverse, les outils collaboratifs (via TIC) favorisent-ils le télétravail ?  et sont-ils suffisants ?
    commentaires : télé-travailler signifie-t-il forcément ‘travail à domicile’ ? ou peut-il s’appliquer aux télécentres  qui se créent régulièrement (émergence des tiers-lieux)? collaborer est-il avant tout une question d’outils plus que de géographie ?Une approche tool-centric est-elle suffisante ?

Télétravail et Nomadisme

  1. Quelles sont les spécificités du collaborateur nomade comparé au télétravailleur ?
    commentaires : en situation nomadisme, l’équipement du collaborateur est lui aussi mobile (contrairement au télétravailleur) ? quelles sont les différences juridiques (fiches de mission versus contrat de télétravail)? intérêt du BYOD / CYOD dans ces approches ?
  2. Les agents  des centres d’appels sont-ils selon vous des télétravailleurs potentiels ?
    commentaires : intérêts et limites du home-shoring ?

 

Conditions de succès

  1. Comment doit se positionner la DRH vis-à-vis de la DSI sur ce type de projet ?
    commentaires : quelle est votre expérience sur le sujet ? avez-vous été moteur sur le projet ? avez-vous mis en place et animé une conduite de changement ? vous êtes-vous simplement appuyé sur les outils fournis par la DSI ?
  2. Quelle démarche suivre pour faciliter l’adoption ? quels best practices ? une approche sous l’angle du ROI est-elle possible ?
    commentaires : comment identifier les  ambassadeurs ? les résistants/ conservateurs ? quels prérequis avant tout déploiement d’outils technologiques? La nouveauté du phénomène justifierait-elle la création d’un Think-tank pour permettre de favoriser les retours d’expérience entres DRH ? Quelles en seraient les missions ?
  3. Quels sont les pièges à éviter ?
    commentaires : Quelles sont les erreurs de compréhension les plus communes ? comment éviter les ressentis entre télétravailleurs et sédentaires ? Quel risque de voir se développer des usages parallèles (poussés par les nouvelles générations) non officiels si la DRH ne prend pas les devants ?
Share the link:
Connected subjects:
  • Here's my feedback:
    I transmit my opinion: I find this subject...




    Misc infos
    Location : studio CAFEINE TV http://cafeine.tv/plan
    Format : Interactive Verbatim
    Treatment : Return of experience
    Comment from Nathalie Boulard: trouve ce sujet : IntéressantIl s'agit d'une modification des pratiques managériales et du "tout présentéisme" au bureau à la Française. Je suis intéresser pour connaitre les retours d'expériences des DRH. Comment ont ils convaincu leur direction ? Quelles sont les problématiques qu'ils peuvent rencontrer? Les avantages? Pour quels postes est ce possible? Nathalie Boulard. DRH. PME. Comment from Nathalie Boulard: souhaite assister à ce tournageLe sujet m'intéresse en tant que DRH. Comment from Frédéric BASCUNANA: Merci d'apporter et d'initier une dynamique sur cette page, Nathalie.Je serais ravi de vous compter parmi les personnes intervenantes à interviewer, vous êtes dispo le 26 septembre ?En attendant, je livre dans l'onglet "Aidez-nous à préparer ce sujet" (visible ci-dessus sur cette même page), qui vous donne un aperçu des questions susceptibles d'être posées / explorées. J'en attends d'autres, que vous pouvez parfaitement nous suggérer :-)Sinon, des éléments de réponses pour orienter le débat pourront me service à monter un talkshows TV avec des inter'venants prêts à débattre : le sujet n'en sera que plus instructif, je dirais même que nous ne sommes pas à l'abri qu'il se révèle passionnant ! Comment from Vincent Berthelot: Nathalie est une super DRH et super nana donc j'espère qu'elle pourra participer en effet ! Comment from Nathalie Boulard: Merci Vincent !!! J'espère que tu participes aussi Vincent ! Merci Frédéric pour votre invitation. Ce sera avec plaisir que j'interviendrais pour vous si vous le souhaitez. Je conserve la date du 26 Septembre. Mr Patrick Bouvard serait une personne à contacter aussi. Comment from Martine OTTER: souhaite assister à ce tournageL'association ADELI (association pour la maîtrise des systèmes d'information) explore les différentes facettes du travail collaboratif, dans le cadre d'un groupe de travail, lui même collaboratif. Comment from Frédéric BASCUNANA: Article intéressant :« Le télétravail est un levier de motivation et d’engagement des salariés »http://business.lesechos.fr/directions-ressources-humaines/bien-etre-au-travail/le-teletravail-est-un-levier-de-motivation-et-d-engagement-des-salaries-7365.php Comment from Bouvard: J'ai bien reçu votre proposition via twitter, malheureusement j'interviens avec Patrick Storhaye le 26 septembre au Forum de la Mobilité à Colmar sur un thème voisin : "Télétravail et nomadisme, leviers de transformation des entreprises". C'est le sujet de notre bouquin : www.letravailadistance.com Comment from Victor Waknine: télétravail, une des réponses au sur-présentéisme,management digital, nouvelle extension du lien social? ou affichage numérique?les outils numériques n'ont aucune influence sur l'engagement, qui est basé sur la confiance,Digitaliser c'est bien , Ecouter c'est mieuxvoilà qq thèmes que je pourrais aborder dans cet interview Comment from Nicole Turbé-Suetens: Ceci est d'autant plus vrai qu'il sort dans quelques jours un nouveau livre dont il est le co-auteur avec Patrick Storhaye : "Le management du travail à distance". Comment from Frédéric BASCUNANA: Bien reçu votre commentaire mais aucun souci pour vous interviewer un autre jour !Nous allons étaler les interviews sur 2 à 3 semaines, le 26 est juste un prétexte à se croiser dans un lieu un peu surprenant, mais notre studio TV est très bien équipé aussi ;-)Vous me permettez de vous passer un coup de fil que nous puissions rapidement en parler et, si vous êtes OK, fixer une date ? Comment from Nadia HAMIDI: se porte volontaire pour participerDans la région Toulousaine, en moyenne un salarié fait 70 km de trajet quotidien en 90 minutes. Pour un jour de travail à distance, un salarié gagne 9 jours ouvrés par an et réalise une économie de 1651 euros ! Sans compter un meilleur équilibre vie personnelle / vie professionnelle. Voilà pour quoi les enjeux de ces nouveaux modes de travail m'intéressent et que je travaille moi-même en télétravail dans un tiers lieu. Comment from Frédéric BASCUNANA: comment vous dire chère Nadia, votre commentaire me va droit au coeur, en tant que rédac chef d'un site très orienté "Manageurs" et DRH, le fait que vous passiez par là partager avec nous votre enthousiasme sur le sujet est à la fois un signe et une récompense ;-)Et votre témoignage est qui plus est des plus éclairants ! Merci !Nous recherchons surtout des DRH pour ces interviews, mais nous allons réfléchir à l'opportunité de vous interroger via Skype/vidéo peut-être :-)Je reviens vers vous asap. Comment from Nicole Turbé-Suetens: Précision très intéressante Nadia; pouvez-vous nous citer votre source pour ces chiffres et le mode de calcul. Un grand merci, Comment from Xavier De Mazenod: Oui ces chiffres sont intéressants, merci Nadia. Ils ressemblent beaucoup à ceux cités dans le témoignage de Steria lors de l'étape du Tour de France du télétravail à Toulouse. Comment from Nadia HAMIDI: Pardonnez-moi. Ces chiffres sont tirés d'une expérience menée en télétravail par une grande entreprise française, implantée à Toulouse. Pour la citer : Steria. Comment from Nadia HAMIDI: Tout à fait Xavier :) Comment from Nicole Turbé-Suetens: OK ! Ça ne m'étonne pas comme le disais Xavier. Il sera intéressant de comparer cela à ce qui se passez Thalès-AleniaSpace et chez EADS... Comment from Victor Waknine: il serait intéressant de suivre une politique de télétravail sur le champ des "conciliations de vie" et des "commodités de travail". Et de croiser l'IBET dont un des indicateurs est le nombre de jours non travaillés pour ATMP et Trajet qui coute en moyenne n France 1000€/an/salarié.L'approche socioéconomique du pilotage et du management de la performance, traduit la réalité du travail bien plus que l'EBIT et les sondages qualitatifs et déclaratifs.Vous avez rendu un vrai service en éclairant par le chiffre un bien être au travail loin des bisounourseries ambiantes, merci Nadia.Ah oui autre chose, le désengagement dans les SSII dont on parle,coute lui en moyenne , 35% de la masse salariale en statistiques sectorielles 2011. Comment from clémence denis: souhaite assister à ce tournageBonjour,Je souhaiterais assister dans le public.L'objet de mon mémoire de Master 2 était : l'impact du télétravail dans la relation managériale.Je voudrais continuer à approfondir cette thématique sous l'angle des nouvelles technologies.Cordialement,Clémence Denis Comment from Nicole Turbé-Suetens: Bonjour,Est-ce qu'il est possible de lire votre mémoire ? Cela m'intéresserait vraiment. Merci, Comment from Frédéric BASCUNANA: la publication a pris un peu de temps mais les retours confirment que cela valait la peine : en moins de 4 jours de diffusion, plus de 15.000 visites !La preuve d'un engouement très fort pour ce sujet du télétravail et pour vos retours d'expérience !