Email     Password  
Connection | Subscription
Le réseau des web-tv collaboratives de tous les pros
Proposez vos sujets, stimulez la collaboration
Partagez votre expertise, recrutez vos clients
 
IT, Digital, IT
& Social business
Entrepreneurship, Innovation
and Research
Business and
professional markets
Ressources Humaines
et Management
Marketing,
Publicicité
Tactical and strategic decision-making functions
Trouvailles et
tendances caféinées
Economy and Society
Politoscope
Le questionnaire d'interview ci-dessous aura un usage médiatique. Nous le publierons dans une page indépendante. Objectifs de cette interview textuelle :  Pour faire connaissance : exposer ses aspirations, ses convictions, ses valeurs : sur un plan professionnel. Exprimer une vision de la #SalesTransformation : une sélection de réponses seront publiées dans le cadre du #GTV : Guide de la Transformation de la Vente. Ce projet d'ouvrage collectif est présenté ici . Pour préparer la version vidéo :  dans un second temps l'interview sera traduite au format vidéo dans nos studios. La qualité des réponses aura donc une influence directe sur le contenu de la vidéo. Plus on se prépare à l'écrit, plus les arguments sont impactants une fois face caméra. Il y a donc 3 effets vertueux : publication web, publication d'un ouvrage collectif papier + ebook chez un éditeur de premier plan, publication d'une interview-portrait en vidéo. Autres instructions... ... Essentielles à lire avant de se lancer :    ICI please  !   :-)
Here's my feedback:
Below, I explain my motivation to the organizers:


I transmit my opinion: I find this subject...




Misc infos
Location : Tout a commencé sur le groupe WhatsApp EFFORST ;-)
Format : Interview – in depth
Treatment : Return of experience
L'INTERVIEW.
AUDIENCE
Webtv guidelines
 

Le questionnaire d'interview ci-dessous aura un usage médiatique. Nous le publierons dans une page indépendante.


Objectifs de cette interview textuelle : 

  1. Pour faire connaissance : exposer ses aspirations, ses convictions, ses valeurs : sur un plan professionnel.
  2. Exprimer une vision de la #SalesTransformation : une sélection de réponses seront publiées dans le cadre du #GTV : Guide de la Transformation de la Vente. Ce projet d'ouvrage collectif est présenté ici.
  3. Pour préparer la version vidéo : dans un second temps l'interview sera traduite au format vidéo dans nos studios. La qualité des réponses aura donc une influence directe sur le contenu de la vidéo. Plus on se prépare à l'écrit, plus les arguments sont impactants une fois face caméra.
Il y a donc 3 effets vertueux : publication web, publication d'un ouvrage collectif papier + ebook chez un éditeur de premier plan, publication d'une interview-portrait en vidéo.

Autres instructions...

... Essentielles à lire avant de se lancer ICI please !  :-)
Collaborative content preparation:
MOI en un pitch !
Tout d'abord : me connaître en moins de 30 secondes !

Et...

... Au passage, si c’est pertinent : je me remémore un grand moment de conviction : un de ces moments magiques où j’ai senti les yeux de mes interlocuteurs briller, pendant que je leur exposais une idée, un projet, une ambition. Je partage un beau souvenir de présentation commerciale dans lequel j’ai eu un impact mémorable (the perfect pitch !) :
Une actu pertinente
Une actu (réalisation, projet, nouveauté...) sur laquelle moi et/ou ma société avons récemment communiqué
(et permettant de mieux me/nous connaître et savoir dans quelle dynamique nous sommes).

Et préciser :

Pourquoi cette actu est pertinente :
Pour vous les pros de cet écosystème, et tous les autres : j'ai choisi de vous en parler en raison des bénéfices et des avantages que vous pourrez en tirer - et qui sont les suivants ... :
Ma mission et mes objectifs
Ma définition de poste - ou celle de mon offre de service - et en quoi cela consiste au quotidien :
Qui sont les clients de ma société
Les profils d’acheteurs concernés par mon travail, les audiences ciblées, ce que nous vendons.

Je vais répondre à cette question d’une façon un peu spéciale : de telle sorte qu’ils se reconnaissent en explicitant le niveau de maturation nécessaire pour vouloir acheter mes services. je rédige mon texte de façon à ce qu’ils s’identifient aux problématiques qui se posent et qui leur donneront envie de se dire : « ah mais c’est bien de moi qu’on parle, c’est bien ce que je suis en train de vivre, pardi ! »)

Certains ignorent peut-être encore qu’ils font partie de ma cible.

Alors… Voici ce que je dis aux décideurs qui sont prêts à acheter notre offre, et qui ne le savent pas encore, pour leur révéler leur propre maturité sur mes sujets.
Pourquoi je fais ce métier et ma vision
Ce qu'il a de gratifiant, pourquoi j'y suis à l'aise - et quelles sont mes convictions professionnelles
(ce que j'estime aussi, au passage, être la bonne façon d'exécuter ma mission : si pertinent, j’explique ma vocation, voire ma passion ou ma profession de foi).
Mon expertise sans malentendu.
Toute expertise n'est pas forcément facile à appréhender pour un œil extérieur : mes clients ont nécessairement besoin d'être éduqués.

Je choisis un ou plusieurs concepts, une ou plusieurs notions, qui ont ceci de très intéressant que ce sont précisément les sujets sur lesquels j'ai remarqué qu'il était le plus souvent nécessaire de faire de la pédagogie - ou qui se prête à divers malentendus quand les gens s'intéressent à mon métier.

Allons bon, un peu de pédagogie :
Mon travail de veille innovation
(Attention : on ne parle ici que de la façon de mener sa veille et/ou favoriser l’innovation dans mon métier)
Comment doit-on effectuer sa veille quand on est dans mon environnement : d'où les bonnes idées d’innovation viennent-elles ? Comment les favoriser (y compris en équipe) ?
- Voici comment je la surveille, voici comment je l’encourage - et d’où je pense qu’elle émerge dans mon métier ou mon écosphère :
Évolutions en cours et création de valeur
Ce qui change (ou va changer) dans mon métier / ma fonction.
Ma vision des transformations en cours et de leurs impacts (nécessaires ou subis ?) sur mon offre de service (ou sur mon job) très concrètement.
(Une façon de répondre : insister sur la façon dont mon métier crée, ou pourrait bientôt MIEUX créer de la valeur : manière de démontrer comment mon activité participe à la transformation des entreprises)
Les contraintes que je gère au quotidien
Tout métier affronte des obstacles consubstantiels à sa mission !
Voici donc les complexités organisationnelles que j’ai appris à gérer dans mon activité, et comment je les surmonte généralement...

(l’occasion de mettre en valeur les aspects cachés / discrets de mon expertise)

(Une approche possible, pour répondre : « ce que je fais mieux que quiconque ». Les problématiques que je sais adresser, les domaines d'expertise que j'ai développés : dans cette réponse je peux arborer une certaine fierté. Que mes lecteurs sentent dans cette réponse de l’émotion, du vécu, face aux contraintes et aux vicissitudes).
Une critique constructive à l'attention de mon écosystème
Avec l’expérience, il se peut que l’on devienne (hyper ?) sensible à ce qui cloche dans son écosystème…

Parties prenantes, acteurs du métier, prestataires et même clients, etc. : voici ce que vous devriez MIEUX faire selon moi ! Je lance le débat sur une piste d’amélioration collective :
Il m’arrive de repousser les limites
Pour que les choses avancent, je suis parfois provoc' et voici ce qu'il m'arrive d'annoncer autour de moi (dans mon contexte professionnel) pour créer l'électrochoc :
(je vais ici m’efforcer de penser à la dernière fois où j’ai même un peu bousculé la « bien-pensance » du secteur, ou « visé plus haut » que les caciques de l’écosystème !)

Je m’autorise à montrer quelque ambition, voire, si possible, un esprit subversif ou a minima empêcheur-de-tourner-en-rond ;-))
Ça ne peut plus durer !
Et là : allons encore plus loin.

(je révèle un « non-dit » qui vous/nous agace !).

À l'échelle de mon écosystème, il se peut que des non-dits constituent à la longue d’authentiques irritants… Je voudrais briser la glace sur un sujet qui me tient à cœur, car j'identifie là une marge de progression, un tabou superflu, une idée reçue contre-productive etc. : pour un certain nombre d'acteurs du marché.
(choisir un sujet un peu polémique, mais rester ouvert : c'est l'initiation par vos soins d'un débat pédagogique, aussi interactif que possible : vous lancez là une invitation au progrès)
Question d’éthique !
Les convictions éthiques qui accompagnent mon métier et l'exercice de mes fonctions au quotidien.

L’occasion de dire comment, loin de simplement les énumérer, j’incarne les valeurs qui sont essentielles à la bonne conduite de mes affaires.

Point-clé : je vais parler des aspects déontologique dont j’estime que mon métier ne peut PAS faire l’économie.

(Je vais essayer de donner des exemples).
Déontologie générale du métier
Maintenant que j’ai évoqué les points saillants de mon éthique personnelle (question précédente), je vous livre mon avis sur la pertinence d’une charte déontologique s'appliquant à mon métier.

Si notamment il existait, à l’image du serment d'Hippocrate adopté par l'Ordre des médecins - un "serment de Mercure" dans la Vente (Mercure étant le Dieu des vendeurs) : je médite avec vous l’apport de la chose, je questionne sa crédibilité, sa pertinence, ses avantages…

(après tout, pourquoi n’y aurait-il que les médecins ou encore les juges qui jurent « d'être fidèle aux lois de l'honneur et de la probité » ? - Ne serait-il pas bénéfique à d’autres secteurs d’instaurer de telles aspirations à rendre plus noble nos métiers ?)
Ma vision d’une communauté-métier, et des sujets qu’elle peut collectivement porter
Et si l’écosystème était un peu plus… Collaboratif ?
Et si la « coopétition » pouvait transcender les rivalités, la concurrence, et permettre de faire progresser les causes communes qui sont celles de mon écosystème métier ?

Voici donc ma perception de ce qu'on pourrait faire ensemble si nous pouvions coopérer avec d'autres professionnels présents dans cette communauté - ce qu'idéalement je me permettrais d'attendre de vous, les sujets de recherche, de débat qu’il faudrait pousser… :
Réputation & perception de mon métier
Au cas vous auriez des préjugés, laissez-moi vous dire...

(eh oui, tout métier, tant qu’on n’a pas bien expliqué en quoi il consiste, fait l’objet d’idées stéréotypées : l’occasion ici de prendre à contre-pied ces idées reçues, et de rétablir quelques vérités :)
Existe-t-il un plafond de verre dans mon métier ?
Les préjugés - quand ils sont négatifs - sur un métier donné ont aussi pour principal désavantage de bloquer des carrières.

Quand une activité n'est pas forcément perçue par un décideur dans ses dimensions potentiellement nobles, il se peut qu'un handicap s'installe : qu'un obstacle d'ordre psychosociologique se révèle complexe à surmonter quand on veut notamment accéder à des postes de direction stratégique.

Je vous livre mon ressenti sur ce thème : mon job est-il plutôt propice à des aspirations dignes des plus hauts potentiels, ou dois-je au contraire me battre plus que quiconque pour prétendre un jour accéder à un niveau décision plus stratégique ?
On ne le dit pas assez !
Dans le droit fil de ce qui précède : après les préjugés, les principales lacunes conceptuelles qu’il faut combler auprès de mes partenaires avant de pouvoir commencer à travailler...

Voici typiquement le genre d’effort pédagogique quotidien que je dois accomplir : ce que je répète le plus souvent sur la réalité de mon expertise, et de façon générale tout ce que je dois expliciter pour éviter les malentendus ou les attentes irréalistes :
Mes petits moments de gratification
Laissez-moi vous dire ce qui me passionne le plus, et je parle vraiment de la dimension de pur plaisir que me procure mon activité :
Ce que je fais mieux que quiconque
Voici un échantillon de problématiques que je sais adresser, des domaines d'expertise que j'ai développés non sans une certaine fierté et sur lesquels je peux dire que j’assure !

J’en profite d’ailleurs - aussi - pour confesser les aspects de cette expertise qui m’apportent le plus de « gratification professionnelle » : ce qui me passionne le plus, et je parle vraiment de la dimension de PUR plaisir que me procure mon activité (anecdotes bienvenues) :
Les thématiques de réflexion ou de progrès à fort potentiel
Qu'il s'agisse d'un sujet "tendance" ou d'une discipline discrète, je choisis de vous parler d'idées/concepts/innovations qui pour moi revêtent un réel potentiel et qui méritent que, dans ma fonction, on les intègre, on y travaille, on y réfléchisse etc…

(ou même, qu’on en discute plus souvent dans le cadre de ma communauté professionnelle ou de mon écosystème) :
Il m'arrive de repousser les limites
Pour que les choses avancent dans mon contexte professionnel, je suis parfois provoc' et voici ce qu'il m'arrive d'annoncer autour de moi, voire de m’écrier de façon à stimuler la réflexion quand je sens que les parties prenantes sont anesthésiées par la force et l’inertie de l’habitude…

… Mon côté rock’n roll pour créer l'électrochoc en entreprise :
Valeurs, style, et culture management dans ma fonction
Retour à l’éthique, mais cette fois dans mon style de management.

Ce que je pense être les bonnes valeurs qui dans les entreprises devraient structurer la vision et l'exécution du métier.

Je les propose dans l'optique d'un débat collaboratif à l'attention de mes collègues et homologues : je choisis des valeurs qu’il est nécessaire de promouvoir. Sans lesquelles je ne pourrais pas faire mon travail :
Là où mon métier crée de la valeur + mes KPI et mon bilan
Ma participation à la transformation des entreprises et/ou ce qui contente le plus clairement mes clients : je décris là mon impact.

Et j’en profite pour expliciter comment je prouve le bien-fondé de mes actions dans le cadre de ma mission - je me base sur... (énumérer les KPI / OKR / résultats-clés attendus et pouvant faire l’objet d’une évaluation / d’une mesure) :
Objectifs collectifs
Je ne travaille certes pas seul : voici comment mes actions prennent en compte la dimension RH / l'équipe / le collectif, voilà ce que nous cherchons à construire ensemble et ma façon de créer ce qu'on appelle de "l'engagement" :
Remède anti-foutaises
Les pire "bullshits" avec lesquels je souhaiterais qu'on cesse de me bassiner dans le contexte de mon métier - les pires propos / erreurs / postures à éviter dans mon écosystème :

(NB : je peux tout à fait m’autoriser un coup de gueule - le puriste en moi s'exprime parfois…. Certaines contre-vérités font mal au crâne : il m’arrive de jouer le rôle de l’aspirine en (r)établissant les faits et/ou en clarifiant les concepts avec la rigueur qui s'impose).
Un exemple de sujet qui devrait faire l'objet d'un débat pédagogique
Voici un autre sujet relevant de ma vision : et qui mériterait de faire bouger les lignes.

Je vais tenter de bien expliquer pourquoi ce sujet me tient à coeur : et ce qui explique que je sois pertinent.e et motivé.e pour ce sujet, et pourquoi il me stimule intellectuellement plus que tout autre.

(Rappel sur notre philosophie communautaire. Nous avons pour adage : « pas de progrès sans friction » ! Nous adorons le débat pédagogique ! Et généralement, quand un bon sujet de controverse émerge grâce à ces interviews, nous le proposons en talkshow TV filmé dans notre studio video, ou en rendez-vous sous forme de meetup, ou sous forme de workshop filmé, ou même encore de joute d’éloquence selon notre formule : mercury-eloquence.com. Bref, prenez le lead ! Lancez le prochain sujet propice à une confrontation pédagogique de points de vue !)

(Nota Bene : Et... ceci vaut donc sur l’ensemble des questions qui suivent aussi :)
Si je devais préparer ce sujet pour un plateau TV :
Dans la question précédente j’évoquais un sujet digne d’intérêt.

Aidons les futurs intervenants à se préparer :

1) À qui s’adresse ce thème de réflexion ?
Pour comprendre à qui un débat constructif sur ce sujet profitera de façon notoire, qui est concerné, qui sont les possibles bénéficiaires (directs ou indirects) d’une réflexion approfondie à ce propos :

2) Concepts / définitions / mots clés... :
Avant d’aller plus loin, les concepts clés à introduire pour que ce sujet soit correctement traité, et pour bien nous assurer que nous aurons un vocabulaire commun pour la suite :

3) Actualité autour de ce sujet ?
L’actualité et/ou les tendances du moment qui justifient qu’on traite de ce thème de réflexion - et ce qu'il faut savoir pour comprendre le contexte dans lequel nous le traiterions :

4) (Bonnes) interrogations suscitées par le sujet
Les 5 bonnes questions à se poser à ce sujet pour l’aborder de façon pertinente et stimulante :

5) Points de vigilance :
Écueils et mises en garde nécessaires avant d'aborder ce sujet -
Ceci est ma vision des erreurs possibles dont il faut se méfier, avant d’aborder ce thème de réflexion :
(NB : Tous risques quelconques à identifier : de malentendu, d’incomplétude, de polémique. Un sujet peut parfois en cacher un autre, ou peut même déranger, sait-on jamais.)

6) Enjeux métier
Transformations ou évolutions en ligne de mire - les enjeux qui dans ce sujet touchent (potentiellement) à mon/nos métier(s) et à leur(s) évolution(s), ou révèlent les impacts en cours :
(NB : on peut évidemment parler du métier de vos clients le cas échéant)

7) Ce qui risque toutefois de faire polémique...
Idées associées à cette thématique de réflexion qui ne font pas consensus et justifient qu’un débat pédagogique s’installe - ou qu'elles constituent un levier de discussion stimulant :
(NB : aucun sujet n’est heureusement complètement lisse, et trouver les aspérités propices au débat révèle de façon plus instructive (notamment pour intéresser l'audience) la problématique de fond. L’enjeu est ici de nous permettre de rebondir, de corser le talkshow/débat, de l'approfondir au prétexte de ces possibles divergences de vues entre spécialistes.)

8) Comment passer à l’action
Mes préconisations pour corser le débat avec du pragmatique : comment avancer selon mon approche, mes propositions de choix méthodologiques.
Nous avons traité le sujet ; voici un ou plusieurs exemples de mises en pratique possibles, telles que je les conçois ou telles que je les ai déjà vécues :

9) Surmonter les dernières résistances
Pour faire bouger les lignes et convertir les dernières parties prenantes qui résistent au changement, et à l'attention de tous ceux qui s'opposent à sa mise en œuvre :
(NB : Qu’est-ce que vous pourriez énoncer de surprenant, à contre-courant, qui puisse faire l’effet d’un électrochoc salutaire ? Objectif : trouver le bon argument pour achever de convaincre et séduire, faire passer une vision, une idée importantes sur le sujet que vous avez choisi).

10) Appel à contributions & témoins :
Ma suggestion de profils de speakers à inviter pour alimenter le débat et l'organiser de façon pertinente :
(NB : Qui d’autre aimeriez-vous voir intervenir sur un sujet comme celui-là ? Qui peut polémiquer face à qui ? Vos idées nous intéressent : non, malgré les apparences nous ne connaissons pas tout le monde...)
Ma définition / vision de la #SalesTransformation
C’est bien connu : aucun concept « tendance » n’est fixé dans le marbre. Chacun apporte une saveur, une conviction, peut-être même une définition à contre-courant du consensus dominant.

Je partage donc « ma » doctrine, mes ambitions, suscitées par la « Transformation de la Vente ».

Ma vision en synthèse de ce dont il s’agit vraiment (en essayant de prendre mes distances avec les stéréotypes en vigueur), en explorant aussi pourquoi, le comment... :
Grands chantiers de la transformation…
Voici quels sont selon moi les vrais grands chantiers dans les entreprises qui veulent se transformer pour « mieux vendre » - et probablement les plus urgents et prioritaires :
Impact(s) de la Transformation digitale
Avec la transformation digitale, que ce soit le marketing ou les ventes, le CMO ou le CSO, la pression est immense pour parvenir à la dompter et placer le client / l’expérience client au centre…

Encore faut-il s’assurer que l’interne brille de par son adoption, autant que le prétend le discours en vigueur vers l’externe…

Voici comment je l’approche, pour en favoriser / accélérer la maîtrise en dépit des (éventuelles) résistances :
Mes critères de succès d’un projet de transformation numérique
Je partage mes pistes de réflexion…

(choisir tout ou partie des sujets proposés parmi ces questions) :

- Comment conduire la TN également à l’intérieur de l’entreprise et plus précisément à l’échelle des équipes vente/marketing ? (outils, culture numérique ?...)
- Big Bang ou petits pas ?
- Quel est le défi principal que rencontrent mes équipes pour mettre en place la transformation numérique de mon organisation (ou bien celle de mes clients si c’est là ma mission) ?
- Si c’était à (re)faire, voici comment il me serait possible de mieux encore, aborder le projet de TN ?
- Voici selon moi jusqu’où l’on peut digitaliser la Relation Clients … :
- Tout autre aspect est le bienvenu :-)
Expérimentations en cours :
Voici quelques bons outils qui servent nos ambitions et notre stratégie :

Au passage, je peux parler de la prochaine technologie que je compte tester ou dont on m’a dit du bien pour le tandem ventes / marketing -

Je peux aussi en profiter pour évoquer les nouvelles compétences nos équipes doivent acquérir et comment les former ?
Nouvelles stratégies « Data Intelligence » dans les entreprises
J’aborde ici un ou plusieurs aspects liés à la « data intelligence » - pour vous expliquer comment je l’intègre dans ma mission…

(choisir tout ou partie des sujets proposés parmi ces questions) :

- Comment le pôle commercial (en osmose - #oupas - avec le marketing !), peut-il durablement se positionner au cœur du changement qui consiste à intégrer la « data science » dans la stratégie de l’entreprise ?
- Une direction métier telle que le marketing ou les ventes peut-elle véritablement orchestrer la stratégie data - et si oui comment ?
- Quelle est la bonne approche de la donnée ?
- Big Big data : où en est votre DSI ? Est-ce qu’elle vous livre déjà des données structurées, des synthèses, des outils suffisamment performants pour générer de la valeur, de la croissance ?
- Pour aller encore plus loin : des pistes de réflexion quant à la bonne stratégie de gestion des données : BI, machine learning, A.I. pour exploiter ces données ?
- Tout autre aspect est le bienvenu :-)
Management et/ou Leadership ?
Peu de gens connaissent l’intérêt d’interroger la différence et/ou les liens qui existent entre management et leadership.

Voici pour moi d’une part 1) la définition d’un bon manager - et 2) d’autre part la définition d’un bon leader : et je vous livre ce en quoi résident, selon moi, les divergences et les points de convergence…. :
Bienveillance et Management
Étant donné que le sujet de la bienveillance a le vent en poupe, très tendance dans le coaching et les réseaux sociaux :

1) je vous livre ma définition de ce qu’est un manager bienveillant ;

2) et j’en profite pour adresser cette question fondamentale, qui se pose dans le monde réel (loin des notions abstraites de consultants déconnectés de nos contraintes de chef d’équipe) : comment concilier rigueur / efficacité et bienveillance quand on travaille sous la pression des objectifs qui nous sont assignés ?
Management durable…
Comment distinguer l'obsession de la performance, de l'efficience ?

L’entreprise est certes, au service des actionnaires qui en exigent de la performance : mais comment entretenir un certain équilibre entre :

- d'un côté la nécessaire augmentation des bénéficies de l’actionnaire,
- de l'autre les aspirations des collaborateurs à l'épanouissement personnel, leur légitime quête de « sens » ?

Si tant est que je me sois un jour posé la question de cet équilibre-là, voici le fruit de mes réflexions :
Mon investissement dans le développement de la marque employeur
Il arrive que les directions opérationnelles s’impliquent dans le processus de rayonnement de la marque employeur : voici comment il m’arrive de lutter, à mon échelle, contre l’insuffisance de ressources rares, contre la pénurie de commerciaux sur mon marché - et les initiatives que je prends (ou que j’aimerais prendre bientôt si on m’en laissait la possibilité)
Nouvelles méthodes de management pour motiver les équipes commerciales ?
Je partage mes pistes de réflexion…

J’ai eu vent de nouvelles inspirations en termes de management des équipes de vente - je les ai appliquées ou j’envisage de le faire (ou j’aimerais le faire si on m’en donnait la possibilité). L’opportunité de participer à la #SalesTransformation :-)
Innovation dans la Vente… Ou « par » la Vente ?
Comment un manager commercial ou marketing peuvent-il faire remonter des pistes d’innovation auprès de leur direction : est-ce suffisamment encouragé, entendu, stimulé ?

L’innovation doit-elle se faire sur le terrain (= outillage hétéronome), ou PAR le terrain (des idées mises en application par ceux qui connaissent les réalités et les attentes des clients) ?

Ayant déjà eu maille à partir avec des problématiques d'innovation dans mes expériences professionnelles, je partage mes aspirations / convictions / ambitions / frustrations / recommandations :
Innovation dans la Vente… Ou « par » la Vente ?
Comment un manager commercial ou marketing peut-il faire remonter des pistes d’innovation auprès de sa direction : est-ce suffisamment encouragé, entendu, stimulé ?

L’innovation doit-elle se faire sur le terrain (= outillage hétéronome), ou PAR le terrain (des idées mises en application par ceux qui connaissent les réalités et les attentes des clients) ?

Ayant déjà eu maille à partir avec des problématiques d'innovation dans mes expériences professionnelles, je partage mes aspirations / convictions / ambitions / frustrations / recommandations :
« Sales Enablement »
Pour surmonter le manque de fluidité notoire qui existe dans la plupart des entreprises dans la collaboration ventes / marketing, le « Sales Enablement » est une discipline supposées apporter de la fluidité dans ce tandem.

Je confie ici ma percepotion de la valeur que cette tendance récente peut créer selon moi :
« Sales Enablement »
Pour surmonter le manque de fluidité notoire qui existe dans la plupart des entreprises dans la collaboration ventes / marketing, le « Sales Enablement » est une discipline supposée apporter de la fluidité dans ce tandem.

Je confie ici ma perception de la valeur que cette tendance récente peut créer selon moi :
Avenir du « Modern Seller »
Extrait de la préface du livre Franko, Amy. The Modern Seller: Sell More and Increase Your Impact In the New Sales Economy :

"Your role could look drastically different in just a few years’ time, and you need to be ready. The pace of change is relentless in this age of digital transformation. Your company may look very different in five years, or may not exist at all in its current form. Companies that exist only in an entrepreneur’s dream today may be your biggest competitor tomorrow.
Disruption is everywhere, and you have a choice. If you choose to lead yourself and others through it, this book is for you.
As of this writing in late 2017, I’m returning from the Sales 3.0 Conference hosted by Selling Power and Gerhard Gschwandtner. Some bold predictions came out of that conference.
Even if a fraction of this comes true, it’s still big change for you:
a) Fifty percent of leading companies will not be here in 10 years.
b) All companies will be 100 percent digital by 2020.
c) Three million sales jobs will be gone in five years, which will create a survival imperative. There will need to be a 200 percent increase in sales productivity per sales professional, and sales staff will decrease by 20 percent in five years.

À la lecture de ces prédictions, je vous livre :

1) Mes réflexions quant à leur pertinence ;

2) Le cheminement qui est le mien dans ce monde absorbé par les plus puissantes mutations que l’humanité ait jamais vécues : mes actions, mon propre travail de remise en question / transformation ;

3) Ce que je répondrais à ceux qui nous prédisent la mort du métier de commercial.
Avenir du « Modern Seller »
Extrait de la préface du livre Franko, Amy. The Modern Seller: Sell More and Increase Your Impact In the New Sales Economy :

"Your role could look drastically different in just a few years’ time, and you need to be ready. The pace of change is relentless in this age of digital transformation. Your company may look very different in five years, or may not exist at all in its current form. Companies that exist only in an entrepreneur’s dream today may be your biggest competitor tomorrow.
Disruption is everywhere, and you have a choice. If you choose to lead yourself and others through it, this book is for you.
As of this writing in late 2017, I’m returning from the Sales 3.0 Conference hosted by Selling Power and Gerhard Gschwandtner. Some bold predictions came out of that conference.
Even if a fraction of this comes true, it’s still big change for you:
a) Fifty percent of leading companies will not be here in 10 years.
b) All companies will be 100 percent digital by 2020.
c) Three million sales jobs will be gone in five years, which will create a survival imperative. There will need to be a 200 percent increase in sales productivity per sales professional, and sales staff will decrease by 20 percent in five years.

À la lecture de ces prédictions, je vous livre :

1) Mes réflexions quant à leur pertinence ;

2) Le cheminement qui est le mien dans ce monde absorbé par les plus puissantes mutations que l’humanité ait jamais vécu : mes actions, mon propre travail de remise en question / transformation ;

3) Ce que je répondrais à ceux qui nous prédisent la mort du métier de commercial.
Apport des neurosciences dans les métiers vente / marketing

M’étant intéressé à la progression vertigineuse des travaux sur le cognitif et de la connaissance du fonctionnement du cerveau, voici mes réflexions sur la façon dont on peut d'ores et déjà incorporer ce savoir dans mon métier :
Inspiration et vocations ?
Si d’aventure vous souhaitiez vous orienter vers le même métier que moi, voici mes conseils et/ou mises en garde :
Un peu d’amour !
Pouvez-vous partager une véritable déclaration d'amour professionnelle pour une personne que vous avez vu à l'œuvre, et qui mérite un coup de chapeau ? (si le cœur vous en dit vous pouvez même en partager plusieurs :-))
Mon mot de la fin...
En forme de synthèse et/ou d'ouverture... Ou pour parler d'un question que j'aurais aimé que l'on me pose ;-)
(Y a-t-il une question que j’ai oublié de vous poser et à laquelle vous auriez aimé répondre ?)
Livre d’or
Un témoignage bienveillant à partager sur l’initiative que représente cette communauté ?
Pour recommander la présente communauté et encourager notre initiative, que pourriez-vous en dire de positif ?
Inspiration et vocations ?
Si d’aventure vous souhaitiez vous orienter vers le même métier que moi, voici mes conseils et/ou mises en garde :
Un peu d’amour !
Pouvez-vous partager une véritable déclaration d'amour professionnelle pour une personne que vous avez vu à l'œuvre, et qui mérite un coup de chapeau ? (si le cœur vous en dit vous pouvez même en partager plusieurs :-))
LA question que vous auriez dû me poser !
Dans cette interview il manque une question... et je vous en livre la réponse même si vous n'avez pas pensé à me la poser !
(NB : précisez ici une question que vous auriez aimé que l'on pense à vous poser)
Je vous encourage VOUS AUSSI à participer !
Voilà pourquoi je crois dans ce concept de web-TV collaborative...
Mon mot de la fin...
En forme de synthèse et/ou d'ouverture...
Topic brought to you by:
Loading...
Share the link:
Connected subjects:
  • Comment from Laura Ballo: se porte volontaire pour participerJ'ai toujours suivi les sentiers battus (écoles de commerce, classe préparatoire, puis mon expérience en conseil), jusqu'au jour où j'ai décidé de dévier et d'aller explorer ma singularité: ma passion pour les arts vivants (chant lyrique et théâtre) mais aussi pour les dimensions psychiques et corporelles (coaching, PNL, technique alexander), m'ont conduit naturellement vers la prise de parole en public J'accompagne aujourd'hui des personnes et des organisations dans leurs problématiques de transformation. Comment from FRANCOIS DRILLON: se porte volontaire pour participerAccompagner la transformation commerciale des entreprises.