Email     Password  
Connection | Subscription
Le réseau des web-tv collaboratives de tous les pros
Proposez vos sujets, stimulez la collaboration
Partagez votre expertise, recrutez vos clients
 
IT, Digital, IT
& Social business
Entrepreneurship, Innovation
and Research
Business and
professional markets
Ressources Humaines
et Management
Marketing,
Publicicité
Tactical and strategic decision-making functions
Trouvailles et
tendances caféinées
Economy and Society
Politoscope
Il est actuellement incontestable que la courbe d'utilisation du web social est la plus basse au sein de la fonction RH... Et des syndicats ! On retrouve la même crainte de mettre à mal la hiérarchie existante, qu'elle soit managériale ou syndicale. Pourtant les médias sociaux pourraient constituer des outils de la modernisation du dialogue social qui ne cesse de perdre de sa vitalité malgré les dernières lois de 2008 sur la représentativité des syndicats.
Here's my feedback:
Below, I explain my motivation to the organizers:


I transmit my opinion: I find this subject...




Article
Collaborative content preparation:
Speakers (3)
AUDIENCE
Webtv guidelines
 
 
If I sponsored this subject?
Format : Talkshow
Treatment : Debate
 
Speakers :
Jean Louis LEQUEUX, Syndicaliste chez Atos
Nicolas Maille, IG Healthcare
Entrepreneur
Frédéric BASCUNANA, SMARTNOMAD + EFFORST.ORG + @PitchParties & ...
Digital Entrepreneur - Keynote Speaker - DealMaker & Pitc...

Il est actuellement incontestable que la courbe d'utilisation du web social est la plus basse au sein de la fonction RH... Et des syndicats !

On retrouve la même crainte de mettre à mal la hiérarchie existante, qu'elle soit managériale ou syndicale.

Pourtant les médias sociaux pourraient constituer des outils de la modernisation du dialogue social qui ne cesse de perdre de sa vitalité malgré les dernières lois de 2008 sur la représentativité des syndicats.

Deux grands axes sont possibles :

Des plateformes sociales internes sans liens hiérarchiques ou prérogatives syndicales mais lieu de reconstruction de lien social avec une visée sur la qualité du dialogue social par une meilleure écoute puis conversation.
Un intranet syndical pour permettre a la fois de fournir des information aux OS mais aussi permettre a ces dernières de recourir a l'utilisation de fonctionnalités 2.0 pour améliorer leur capacité a communiquer leur proposition.
À ne rien faire, on risque de diminuer un peu plus la capacité représentative des syndicats qui sont des acteurs indispensables au dialogue social et leur rôle dans la capacité de l'entreprise de s'adapter au contexte sans cout social.
L'aspect anxiogène du risque de dérapages vers une externalisation du dialogue social est il un moteur suffisant au changement?
Comment procéder, quelles sont les étapes, quelles limites, quels exemples ?
Les réseaux sociaux sont-ils pertinents pour écouter et identifier les signaux faibles qui parcourent le corps social ?
 
 

 

 

 
Share the link:
Connected subjects:
  • Salon SRH     
  • Comment from MICHEL ROTA: trouve ce webcast : IntéressantPour avoir testé moi-même quelques comparateurs en Marque Blanche, le piège existe à partir du moment où les comparateurs ne deviennent plus "objectifs" et qu'ils conditionnent leurs recherches et Benchmarks avec des "Partenaires Privilégiés"... Comment from : J'ai géré un comparateur il y a qq années, et j'étais toujours choquée de voir le discours démago de certains d'entre eux, car du point de vue du consommateur, le comparateur 100% exhaustif et indépendant, n'existe pas : - tous fonctionnent avec un choix "limité" de partenaires (il n'est pas réalisable de comparer toute l'offre de tous les marchands), même si le nombre de marchands intégrés est sans commune mesure avec ce qu'il était il y a qq années - et ils sont *tous* (contrairement à ce que certains laissaient entendre alors) rémunérés sur les clics ou les achats qu'ils génèrent.Les questions qui se posent vraiment sont : 1) les critères de classement des résultats, et leur transparence (clarté des mises en avant "sponsorisées" lorsqu'elles passent devant le tri par prix) 2) leur complétude, notamment pour toutes les prestations annexes (pour le voyage, par ex., c'est un vrai casse-tête)3) leur exactitude (l'actualisation des données)La DGCCRF avait mis les pieds dans le plat, il y a qq années, et il y a maintenant un label de la FEVAD qui garantit le respect par les comparateurs adhérents d'une charte de bonne conduite. Ceci étant, je crois que la question du piège se posait aussi ici du point de vue des marchands eux-mêmes : être ou ne pas être sur les comparateurs. Comme la comparaison est une étape déterminante dans le processus d'achat, un marchand peut très difficilement s'affranchir d'y être, or c'est une vraie démarche (et un vrai travail) de stratégie marketing ... et de calcul de son ROI ;) Comment from Johanna Gonnord: trouve ce sujet : Excellent !L'association Vivre le Quartier Latin répond mille fois OUI ! Comment from caroline Deschamps: trouve ce sujet : Excellent !Sujet très important!