Email     Password  
Connection | Subscription
Le réseau des web-tv collaboratives de tous les pros
Proposez vos sujets, stimulez la collaboration
Partagez votre expertise, recrutez vos clients
IT, Digital, IT
& Social business
Entrepreneurship, Innovation
and Research
Ressources Humaines
et Management
Business and
professional markets
Marketing,
Publicicité
Tactical and strategic decision-making functions
Trouvailles et
tendances caféinées
Economy and Society
Politoscope
Sur 1000 RSSI interrogés par l’Institut Ponemon , près de 500 pensent que leur entreprise ne possède pas les technologies suffisantes pour protéger les déploiements sur le cloud. Un chiffre étonnant alors que l’adoption du cloud ne faiblit pas. Dans cette même étude, 25% des entreprises utilisatrices de cloud déclarent que la sécurité de leurs serveurs est faible. Dans la même étude, 42% des répondants ne savent pas si leurs données ont été, ou non, compromises sur leur serveur en utilisant un port ouvert dans le cloud. Comment interpréter ces chiffres ? L’absence de protection des serveurs et des liaisons entre l’entreprise et le cloud est-elle avérée ? Est-ce une seule question de moyen ? Ou plus simplement l’habitude de ne pas protéger ses serveurs et faire confiance à la seule sécurité périmétrique (pare-feu, ids…) ? Ou, peut-être que la sécurité n’est finalement pas une question pour les entreprises ?
Preparation notes
Collaborative content preparation:
Speakers (1)
AUDIENCE
Our collaborative
approach
 
 
If I sponsored this subject?
Format : Interactive talkshow
Treatment : Debate
Activity sector : Computer Science / Web / Software / Network & Infrastructure
 
Speakers :
Sibylle Lhopiteau, Webcastory
journaliste-community manager


Sur 1000 RSSI interrogés par l’Institut Ponemon , près de 500 pensent que leur entreprise ne possède pas les technologies suffisantes pour protéger les déploiements sur le cloud. Un chiffre étonnant alors que l’adoption du cloud ne faiblit pas. Dans cette même étude, 25% des entreprises utilisatrices de cloud déclarent que la sécurité de leurs serveurs est faible. Dans la même étude, 42% des répondants ne savent pas si leurs données ont été, ou non, compromises sur leur serveur en utilisant un port ouvert dans le cloud. Comment interpréter ces chiffres ? L’absence de protection des serveurs et des liaisons entre l’entreprise et le cloud
est-elle avérée ? Est-ce une seule question de moyen ? Ou plus simplement l’habitude de ne pas protéger ses serveurs et faire confiance à la seule sécurité périmétrique (pare-feu, ids…) ? Ou, peut-être que la sécurité n’est finalement pas une question pour les entreprises ?

Share the link:
Connected subjects:
  • Here's my feedback:
    I transmit my opinion: I find this subject...




    Misc infos
    Location : Dans les studios de Webcastory