Email     Password  
Connection | Subscription
Le réseau des web-tv collaboratives de tous les pros
Proposez vos sujets, stimulez la collaboration
Partagez votre expertise, recrutez vos clients
 
IT, Digital, IT
& Social business
Entrepreneurship, Innovation
and Research
Business and
professional markets
Ressources Humaines
et Management
Marketing,
Publicicité
Tactical and strategic decision-making functions
Trouvailles et
tendances caféinées
Economy and Society
Politoscope
Nabaztag et ZigBee : objets communicants et langage universel. En partenariat avec l'équipe web d'Orange Business Services nous vous invitons, autour d'un petit déjeuner, à venir débattre sur ce sujet avec les meilleurs experts du domaine. L'avenir de l'Internet passera-t-il par les 100.000 milliards d'objets connectés et communiquant entre eux?
You can navigate through the video thanks to the interactive summary:
Here's my feedback:
I transmit my opinion: I find this subject...




Misc infos
Location : Toit de la Grande Arche de la Défense
Webcast
notes
Speakers (6)
AUDIENCE
 
Ce sujet vous intéresse ? Cliquez ici pour
 en voir d'autres connexes sur la web tv de :
Format : Talkshow
Treatment : Debate
 
Speakers :
Claire Giard, Freelance
Community Manager orientée conception, éditorial, animati...
Thierry Cappe De Baillon, Transitive Society
Co-fondateur d'une société de conseil accompagnant les en...
Thibaut D., Consultant
Conception & projet
Dominique Rabeuf, XML Today - Projets SaaS / Cloud Computing<...
Explorateur du futur Web
François Ringard, Manager, 6&Co
François Ringard, Manager 6&Co
Dominique SCIAMMA, stratecollege
Nabaztag et ZigBee : objets communicants et langage universel.

En partenariat avec l'équipe web d'Orange Business Services nous vous invitons, autour d'un petit déjeuner, à venir débattre sur ce sujet avec les meilleurs experts du domaine.

L'avenir de l'Internet passera-t-il par les 100.000 milliards d'objets connectés et communiquant entre eux?

Connected subjects:
  • Comment from Frédéric BASCUNANA: bonjour à tous, puisque l'internet des objets vous intéresse, je vous invite à nous rejoindre le jour de cette présentation - et nous souhaiterions interviewer des spécialistes de l'IdO sur place si possible !ce qui explique que j'ai invité autant de monde : tous ceux parmi intéressés par l'innovation et les technologies mobiles en général - et bien sûr ceux qui ici même se sont déjà prononcés sur l'Internet des Objets. Comment from Dominique Rabeuf: Je participe avec plaisir d'autant plus que je suis resté très bricoleur au niveau du hardware et désormais un passionné du sans fil.J'espère qu'il y aura une démonstration sur le plateau Comment from Olivier Schimpf: Voila un sujet qui sera sûrement très passionnant.J'imagine mon frigo qui parlera avec smartphone pour préparer ma liste de course...Plus sérieusement, nous pouvons imaginer machine qui renseignent des puces RFID des conditions de fabrication et d'obtenir une tracabilité parfaite de la chaine de fabrication. Comment from Thibaut D.: Pas la peine d'écrire "plus sérieusement". ^^Le frigo qui parle au smartphone pourrait très bien faire partie des détails qui améliorent le quotidien dans plusieurs années. Imagine que ton frigo sache ce qu'il contient (d'ici là que les puces RFID aient remplacé les codes barres). Cela ouvre tout un tas de perspectives.A partir de là tu peux :1/ Faire sur ton smartphone une liste de choses qu'il faut racheter si elles ne sont pas dans ton frigo. Dès lors dès qu'il n'y a plus de beurre (par exemple) cela l'ajoute automatiquement sur ta liste de courses.Bon il faudrait sans doute aller plus loin et inclure les placard...2/ Lorsque tu es en train de faire tes courses il ne t'es jamais arrivé de te dire : "tiens et si je faisait un gâteau se soir". Gros doute : me reste il de la farine ? Il suffit de vérifier sur le smartphone.3/ Enfin les marques se feront un plaisir de nous concocter des programmes de suggestion de recettes et autres qui s'afficheront directement sur un écran de notre caddie en fonction du contenu de notre frigo et de nos préférences. Pratique pour les gens qui ne sont pas beaucoup inspirés par la cuisine. Enfin en espérant que les marques auront compris qu'il faut être un minimum honnête pour que les gens utilisent ce type de service.Il faut que je retrouve la source. Un projet étudiant récent avec un miroir de chambre qui peut "habiller" l'utilisateur pour essayer des combinaisons de vêtements ou préparer des achats.Enfin puisque Dominique SCIAMMA sera parmi nous il se fera un plaisir d'expliquer comment à plus long terme ces systèmes d'interaction entre les objets, les gens, des bases de données, etc. peut devenir de plus en plus intelligent pour améliorer notre cadre de vie.  Comment from Dominique Rabeuf: Je vois bien la liste des recettes possibles selon le contenu des placards et du frigo quand on a pas vraiment envie de sortir.Et surtout pour tous les jours, le temps passé à chercher des bidules divers et variés.  Comment from Olivier Schimpf: Merci Thibaut, j'ai écrit plus sérieusement, pour dire plus professionnel pour moi.je m'intéresse de très près à la RFID, et je connais ces applications pour la communication entre le frigo et son contenu. Il est possible d'imaginer une application pour connaître exactement de son congélateur sans l'ouvrir. Il y a également des applications pour les courses en grande surface pour payer son caddie sans sortir tous ses articles. Mais attention aux emplois...Ma question : existe il une autre solution pour que des objets communiquent les un avec les autres sans passer par la RFID?Je me demande s’il serait possible de vérifier lors du rangement d’une boîte dont le contenu est identifié si elle est rangée à la bonne place et d’avertir le manutentionnaire. Comment from Thibaut D.: Oki c'est noté.Oui attention aux emplois. Certains diront aussi attention à l'expérience utilisateur aussi : faire ses courses sans parler à un seul vendeur on as y arriver in fines. Mais au final ça changera juste les manières de faire.Ce qu'on peut imaginer c'est carrément des marchandises mises à la disposition dans des points de passage. Un peu comme des distributeurs, je prend, je paye automatiquement, c'est plié.Peut être que les gens se parleront plus entre eux du coup ? ^_^L'introduction des caisses self service est vu par certains comme ne première étape vers ces transformation qui risque d'aboutir un jour, piloté par les coûts et l'attrait du service (si chez RFIDMarket il n'y a pas de queue aux caisses je vais chez eux...). Les caissier n'auraient pas tord de les regarder d'un mauvais œil.Pour la question je ne suis pas sûr de bien comprendre. Il y a les capteurs optiques, de poids, contacts électriques, infrarouge, triangulation, le bluetooth, le wifi... Tout dépends ce qui est le plus adapté quand. Comment est configuré ton usine. Est-ce que de simples capteur de présence suffiront, est ce qu'il faut détecter à proximité, est-ce qu'il faut savoir en permanence où est la boite... ? Si c'est pour un problème concret je te recommande de t'adresser à des boites de traitement du signal.J'avais imaginé un jeu vidéo IRL en immersion avec des effets spéciaux virtuels, je croyais que c'était pas possible... On m'a dit que c'était 3 mois de développement. Malheureusement les coûts de matériel étaient trop élevés pour développer un marché ce qui au final est souvent le problème plus que l'existence de solutions technologiques pour réaliser nos délires.  Comment from François DENIEUL: C'est très bien que ce soit Orange Business Services qui s'intéresse à l'Internet des objets. Parce que c'est sans doute un facteur d'accélération de son déploiement.Il me semble que plusieurs questions clefs pourraient être abordées à l'occasion de cette présentation et du débat.1/ Les utilisations de l'Internet des Objets. Parallèlement aux progrès techniques c'est la pertinence des utilisations proposées qui est essentielle et qui va permettre de dépasser le gadget, aussi fun et séduisant soit-il. A cet égard, je vois 2 domaines essentiels :- L'Internet des Objets au service du développement durable numérique pour réaliser des objets et des équipements éco-communicants et éco-intelligents capables d'économiser directement de l'énergie depuis les "smart grids" jusqu'à la domotique (cf.www.digitainable.net et tapez "digitainable" sur YouTube).- L'Internet des Objets au service d'une poétique de la vie quotidienne qui va au delà des objets proprement dits.Dans le cadre du Labo Espaces Intelligents que j'avais monté à l'Ecole d'Architecture de Paris Val de Seine, mes étudiants et moi-même ont travaillé non seulement sur des objets mais sur des espaces pour en faire des espaces sensoriellement augmentés ainsi que sur les rapports entre objets et espaces.On manipule un objet et on a un pouvoir sur lui, ne serait ce qu'en raison d'un rapport de taille. En revanche on est immergé dans un espace, dans un volume, et les caractéristiques de ce volume nous influencent psychologiquement.Conséquences pratiques : nous pouvons créer des espaces dont nous pouvons modifier les caractéristiques sensorielles en temps réel et par conséquent nous construire des environnements de loisirs et de travail s'adaptant à nos activités, à nos humeurs, à nos relations et ayant un impact agréable sur notre vécu. Nos travaux ont porté non seulement sur les environnements domestiques mais aussi sur les environnement de travail pour lesquels il est important de pouvoir concilier flexibilité et personnalisation.Ceci pouvant contribuer à diminuer le stress au travail tout en améliorant productivité et créativité. Un point intéressant pour Orange-FranceTélécom en ce moment ! 2/ Le rapport entre Internet des Objets et Intelligence AmbiantePhilips qui produit beaucoup d'objets électroniques a pourtant su dépasser une vision exclusivement "objets" pour promouvoir des concepts plus globaux d'environnement intelligents et d'Intelligence Ambiante. L'idée est d'éviter de multiplier le nombre des objets mais d'utiliser au contraire le fonctionnement en réseau de différents éléments pour les faire échanger leurs ressources (de perception, de traitement, de stockage d'infos,..) et pour réduire le nombre des objets à manipuler et réaliser un environnement globalement intelligent.Pour ma part, dans le cadre du Labo Espaces Intelligents, nous avons conçu pour Essilor des lunettes intelligentes permettant une vision augmentée de musées et de sites touristiques et fonctionnant en liaison avec un environnement intelligent.Ces thèmes débordent sans doute la présentation-débat du 19 janvier, mais ils peuvent constituer une bonne mise en perspective. Celle-ci pourrait être développée ultérieurement dans la cadre d'un plateau que je contribuerais volontiers à organiser en collaboration avec Orange Business Service et d'autres entreprises complémentaires. Comment from François DENIEUL: Au fait, je vous signale l'émission E=M6 du 3 janvier dernier dont un chapitre est consacré aux objets intelligents. Il s'agit d'une émission grand public, mais c'est précisément son intérêt parce qu'elle est fortement regardée. J'y joue les technologues de serviceVoici le lien http://www.m6replay.fr/#/emissions/e-m6/6362Regardez le chapitre 3 les objets de demain Comment from Thibaut D.: Très sympa cette expo !C'est vraiment bien de voir les objets intégrés dans l'espace de vie.Par contre faire attention à ce que la maison du future ne devienne pas trop complexe. On risque de voir des choses du genre "je n'arrive pas à utiliser ma maison !". Lol...Tout l'enjeu au niveau des interface sera de les rendre les plus transparentes possibles et d'éviter d'inclure 10 000 boutons par objet pour ne pas perdre l'utilisateur.On peut tout à fait imaginer des interfaces qui ne passent pas par des écrans ou des boutons. Par exemple l'interface du Nabaztag une fois configurée passe largement par des comportements.  Comment from : merci de toutes vos remarques. je m'en imprègne pour préparer mon intro. Merci à François pour tes questions. Comment from : Liens utiles avec exemples : http://www.designersinteractifs.org/fr/design-numerique/actualite/linternet-des-objets-10-objets-connectes/ Comment from Olivier Schimpf: J'espère que ce commentaire ne va pas polluer mais je trouve cette application de la communication entre les objets est un bon exemple. la communication entre la pochette d'un album et une bibliothèque de mp3   Comment from Olivier Schimpf: Voila un nouvel article parlant de la communication des objets et l'impact sur le monde de travail.... Plutôt alarmiste.« En effet, en rendant les objets intelligents, la puce RFID va réduire la capacité de l’homme à agir par lui-même. »lien vers l'article de Anne-Sophie Coupé      Comment from Thibaut D.: Quand j'ai commencé en ingénierie on m'a dit : ton métier c'est de faire virer les gens.Quand j'ai commencé en design on m'a dit : ton métier c'est de rendre les gens paresseux. (là je me suis dit : ok ça me plait je reste ^_^' )A chaque fois qu'on automatise/simplifie quelque chose il se pose ce cas de conscience.Dans les process : des gens vont être virés.Dans les services : les gens ne sauront plus faire.Effectivement... - Des gens sont virés, des secteurs périclitent (souvenez vous du Nord), c'est la crise... Le progrès est une guerre où les gens souffrent. - Les gens ne savent plus faire effectivement (comment on faisait avant le téléphone mobile?). Le progrès est un drogue qui nous rend dépendant.Cette histoire date du premier silex taillé par l'homme... On constate que : - Les gens ne sont pas plus paresseux qu'avant. On a toujours des occupations à trouver... - La civilisation se porte globalement mieux qu'avant. Tiens le nord reprend du poil de la bête...Que faire ?Lancer la table ronde la plus cynique de l'histoire de TechTocTV sur les "dommages collatéraux du progrès" ?S'émerveiller sur la fantastique capacité d'adaptation de l'homme ?Défi : dégoter des experts français dans le genre "innovation sociale", "accompagnement du changement", "développement durable", "gestion de crise"... Trouver ceux qui ont a voir avec ces problématiques. Les faire intervenir sur un plateau.Quelques start points :http://www.openlivinglabs.eu/http://www.svid.se/citymove/ Comment from Dominique Rabeuf: @ThibautLa mécanisation du travail humain n'est pas nouvelle, elle date de l'antiquité.Le paradoxe est que les innovations technologiques, dont le genre humain est auteur, sont mal perçues par les groupes sociaux L'homme invente l'outil et l'outil transforme les habitudes de l'homme.Les organisations sociales en place sont le résultat des habitudes prises avec l'ancienne génération des outils.Exemples+ Une armée est souvent équipée et entraînée pour gagner la guerre précédente+ La communauté catholique n'avait pas accepté Galilée.+ Les tenants des médias d'aujourd'hui n'acceptent par le WebNous sommes surtout entravés ou victimes des groupes sociaux qui se sont formés sur des bases anciennes désormais désuètes.Face à l'innovation technologie très présente, les communautés les plus archaïques se radicalisent et se singularisent à l'extrême: religions, sectes, idéologies, partis, syndicats, industries des médias, lobbies culturels.Des efforts colossaux ont été mis en oeuvre pour garder sous perfusion des industries et services moribonds et sauvegarder des modèles sociaux périmés.Les coupables sont ceux qui ont fait des dépenses inutiles par manque de lucidité et souci de satisfaire les obédiences d'arrière garde.En fait une mauvaise gestion de fin de cycle de vie très classique: on tente de produire et vendre l'ancienne génération du produit le plus longtemps possiblePour ce qui est de l'innovation sociale, c'est à dire: quelles nouvelles formes sociales vont émerger du fait des nouveautés technologiques, c'est un autre débat.Le sujet est l'interconnexion des objets au moyen d'agents intelligents.Mes questions(1) Quelles sont les premières applications pratiques prochainement disponibles pour le grand public (dès 2010)(2) Quels nouveaux services peuvent être rendus par ces moyens [Assistance personnelle, domotique, formation à l'expérimentation, nouveaux jeux](3) Qui va avoir peur de tout cela ? Quels nouveaux fantasmes vont être agités ? [Va t'on encore par exemple nous inventer une histoire d'ondes maléfiques ?]Notez les barrages mis en oeuvre pour contrôler la mise en ligne de documents anciens (sans ayant droit) et imaginez la terreur des gardiens des vieilles révolutions face à ces nouveaux moyens qu'ils voudront bien sûr contrôler en détail.Suite à des contraintes personnelles imprévues je ne peux me rendre sur place mais tenterai de suivre en direct Comment from Frédéric BASCUNANA: @thibault : "Lancer la table ronde la plus cynique de l'histoire de TechTocTV sur les "dommages collatéraux du progrès" ?"Allez, pourquoi pas ! Comment from Frédéric BASCUNANA: bon j'ai repris très paresseusement vos textes et questions, sous cette forme très simplifiée c'est avec ça que je vais aller faire quelques interviews (merci à tous je vous ai piqué toutes vos idées et j'en piocherai quelques-unes : Mes questions(1) Quelles sont les premières applications pratiques prochainement disponibles pour le grand public (dès 2010)(2) Quels nouveaux services peuvent être rendus par ces moyens[Assistance personnelle, domotique, formation à l'expérimentation, nouveaux jeux](3) Qui va avoir peur de tout cela ? Quels nouveaux fantasmes vont être agités ? [Va t'on encore par exemple nous inventer une histoire d'ondes maléfiques ?](4) Exemple de baisse de coût de domotique - La vidéo au portail à l'ancienne mode versus une webcam de plusieurs milliers d'euros à une centaine(5) salon maison et objets la semaine prochaine a Paris. l'une des plus grosses rencontres professionnelles internationales... (6) salon maison et objets la semaine prochaine a Paris. l'une des plus grosses rencontres professionnelles internationales.. (7) Bon pour les gens des télécoms SNMP et CMIP ont quasimment vingt ans d'existence. Ces protocoles vont t'ils être utilisés pour des obets courants ?(8) L'Internet des Objets au service du développement durable numérique pour réaliser des objets et des équipements éco-communicants et éco-intelligents capables d'économiser directement de l'énergie depuis les "smart grids" jusqu'à la domotique(9) - L'Internet des Objets au service d'une poétique de la vie quotidienne(10) - une bonne mise en perspective : Le rapport entre Internet des Objets et Intelligence Ambiante Comment from Dominique Rabeuf: @FrédéricCe n'est pas une question de paresse d'animateur mais une attitude de relais de transcripteur bi-directionnel qui fait bien défaut à nos journalistes institutionnels.Le sujet est vaste et va susciter un intérêt croissant qui interpellera un public très large. Comment from Frédéric BASCUNANA: Merci Dominique !!(sous-entendu : de mettre un terme à mon auto-dénigrement subtilement immodeste ;) )Tu as d'ailleurs vu qu'un prochain sujet de tournage autour de l'IDL arrive ?je sens que ce sujet, tu as raison de le rappeler, va être chaud bouillant cette année Comment from Yann Le Guennec: Bonjour, "Les objets parlent aux objets sur Internet ", ce titre sonne assez bien finalement avec cette performance réalisée en 2000, où les objets sur la table étaient des "avatars" (et des entités ds un modèle relationnel de BDD, et aussi des amis connectés en IRC pour piloter l'installation, et... ???)Cordialement,Yann Le Guennec Comment from Yann Le Guennec: l'uri des archives de la perf évoquée: http://x-arn.org/?doc=Distance+Focale+3 Comment from Yann Le Guennec: c encore moi, conclusion interface web et protocoles vus du coté utilisateur... il faut coppier/coller le lien ci-dessus et non cliquer dessus... (le + n'est sans doute pas ds la RFC URI mais accepté en pratique... normes, standards de faits, ... la reflexion est ouverte et d'actualité par rapport à IoT, voir par exemple http://www.openspime.org/ http://www.pachube.com/ http://www.dash7.org/ -- suis preneur de normes ISO (et AFNOR si ça existe encore) sur le sujet.