Email     Password  
Connection | Subscription
Le réseau des web-tv collaboratives de tous les pros
Proposez vos sujets, stimulez la collaboration
Partagez votre expertise, recrutez vos clients
 
IT, Digital, IT
& Social business
Entrepreneurship, Innovation
and Research
Business and
professional markets
Ressources Humaines
et Management
Marketing,
Publicicité
Tactical and strategic decision-making functions
Trouvailles et
tendances caféinées
Economy and Society
Politoscope
Suite visionnage du plateau : Leadership et mentoring au féminin http://cafeine.tv/event/5199/creation-d-entreprise/investissements-et-investisseurs/leadership-et-mentoring-au-feminin   Question de tempérament individuel, il faut arrêter de projeter des valeurs (supposées) féminines ou masculines. Merci de cette conclusion. ;) 1) Je n'ai pas trouvé sans intérêt d'entendre en début de plateau que le digital serait un secteur exempt de stéréotypes, pour voir - et en ch¤ur parfaitement accordé - démontrer et relater des expériences contraires ensuite. ;)   Y aurait-il dans ce petit paradoxe, un déni culturel, un inconscient collectif à creuser... et une source potentielle de progrès écosystémique ? Reste qu'à mon sens, et pour être juste, c'est une question en réalité sous-tendue d'une part par des imprégnations générationnelles (et sociales), et d'autre part par la nature des compétences, de la fonction occupée : +/- scientifique - technique.   2) La remarque d'une des intervenantes "on ne les voit pas arriver, on n'y croit pas vraiment", m'a paru aussi très fine, et très intéressante. Comment - compte tenu de l'adaptation à l'environnement social qui est ce qu'il est - se déroule le processus d'accès au pouvoir des femmes, ante-plafond de verre ? Qu'est-ce que cela implique dans le regard extérieur, notamment en termes de conscientisation, et d'évaluation des compétences ? 3) Enfin j'attends avec impatience ce plateau masculin promis... j'espère bien en apprendre beaucoup des messieurs sur l'utilité professionnelle de leur charme naturel ;   sur les raisons sous-jacentes de leurs choix vestimentaires (c'est très important la cravate) ; sur les facteurs innés et sexuellement genrés de leurs freins et facultés cérébrales (pourquoi un tel manque de confiance en eux ? comment gèrent-ils leurs lacunes mathématiques, techniques, d'orientation spatiale... ?) ;   sur la façon dont opère leur instinct paternel dans le management de leurs équipes ; et sur la manière dont se traduit leur principe féminin / masculin dans le déploiement de leurs compétences professionnelles et entrepreneuriales ; etc. Reste que, pas plus que les femmes, ils n'ont sans doute envie qu'on les résume à cela... Et que la différence, c'est peut-être bien là - dans le seul fait de se poser la question... ou pas - qu'elle réside. :)
Here's my feedback:
Below, I explain my motivation to the organizers:


I transmit my opinion: I find this subject...




Misc infos
Location : Dans les studios de Webcastory
Article
Collaborative content preparation:
Speakers (1)
AUDIENCE
Webtv guidelines
 
 
If I sponsored this subject?
Organization by Frédéric BASCUNANA
Format : Teaser
Treatment : Debate
 
Speakers :
Frédéric BASCUNANA, SMARTNOMAD + EFFORST.ORG + @PitchParties & ...
Digital Entrepreneur - Keynote Speaker - DealMaker & Pitc...

Suite visionnage du plateau :
Leadership et mentoring au féminin

http://cafeine.tv/event/5199/creation-d-entreprise/investissements-et-investisseurs/leadership-et-mentoring-au-feminin

 

Question de tempérament individuel, il faut arrêter de projeter des valeurs (supposées) féminines ou masculines. Merci de cette conclusion. ;)

1) Je n'ai pas trouvé sans intérêt d'entendre en début de plateau que le digital serait un secteur exempt de stéréotypes, pour voir - et en ch¤ur parfaitement accordé - démontrer et relater des expériences contraires ensuite. ;) 
Y aurait-il dans ce petit paradoxe, un déni culturel, un inconscient collectif à creuser... et une source potentielle de progrès écosystémique ?

Reste qu'à mon sens, et pour être juste, c'est une question en réalité sous-tendue d'une part par des imprégnations générationnelles (et sociales), et d'autre part par la nature des compétences, de la fonction occupée : +/- scientifique - technique. 

2) La remarque d'une des intervenantes "on ne les voit pas arriver, on n'y croit pas vraiment", m'a paru aussi très fine, et très intéressante. Comment - compte tenu de l'adaptation à l'environnement social qui est ce qu'il est - se déroule le processus d'accès au pouvoir des femmes, ante-plafond de verre ? Qu'est-ce que cela implique dans le regard extérieur, notamment en termes de conscientisation, et d'évaluation des compétences ?

3) Enfin j'attends avec impatience ce plateau masculin promis... j'espère bien en apprendre beaucoup des messieurs sur l'utilité professionnelle de leur charme naturel ; 
sur les raisons sous-jacentes de leurs choix vestimentaires (c'est très important la cravate) ;
sur les facteurs innés et sexuellement genrés de leurs freins et facultés cérébrales (pourquoi un tel manque de confiance en eux ? comment gèrent-ils leurs lacunes mathématiques, techniques, d'orientation spatiale... ?) ; 
sur la façon dont opère leur instinct paternel dans le management de leurs équipes ;
et sur la manière dont se traduit leur principe féminin / masculin dans le déploiement de leurs compétences professionnelles et entrepreneuriales ; etc.

Reste que, pas plus que les femmes, ils n'ont sans doute envie qu'on les résume à cela... Et que la différence, c'est peut-être bien là - dans le seul fait de se poser la question... ou pas - qu'elle réside. :)

Share the link:
Connected subjects: