Email     Password  
Connection | Subscription
Le réseau des web-tv collaboratives de tous les pros
Proposez vos sujets, stimulez la collaboration
Partagez votre expertise, recrutez vos clients
 
IT, Digital, IT
& Social business
Entrepreneurship, Innovation
and Research
Business and
professional markets
Ressources Humaines
et Management
Marketing,
Publicicité
Tactical and strategic decision-making functions
Trouvailles et
tendances caféinées
Economy and Society
Politoscope
Partout ça fleurit, co-création par ci, co-création par là... De nombreux personnages respectables n'ont plus que ce mot à la bouche... Mais dit voir, c'est quoi cette co-création ? C'est différent de la vieille co-production du marketing, ou c'est un autre de ces "buzzword" ?
Here's my feedback:
Below, I explain my motivation to the organizers:


I transmit my opinion: I find this subject...




Misc infos
Location : Dans les studios de Webcastory
Article
Collaborative content preparation:
Speakers (1)
AUDIENCE
Webtv guidelines
 
 
If I sponsored this subject?
Format : Conference
 
Speakers :
Frédéric BASCUNANA, SMARTNOMAD + EFFORST.ORG + @PitchParties & ...
Digital Entrepreneur - Keynote Speaker - DealMaker & Pitc...
Partout ça fleurit, co-création par ci, co-création par là... De nombreux personnages respectables n'ont plus que ce mot à la bouche... Mais dit voir, c'est quoi cette co-création ? C'est différent de la vieille co-production du marketing, ou c'est un autre de ces "buzzword" ?
Keywords:  co-cocreation
Related expertises: 
Share the link:
Connected subjects:
Salon SRH     
  • Comment from P Le R: sujet interessant encore une fois. Est-ce qu'il y aura remise en question, lors de l'emission, de la definition telle que la donne Wikipedia:"La co-création consiste, pour une entreprise, à développer des produits ou services en collaboration active avec ses clients et ce, de façon durable"J'attends avec impatience le debat. Comment from Fabrice Frossard: Un sujet assez proche de l'Open-innovation non ? dans le genre de co-création, l'exemple de Lego est un cas fondateur du genre. Comment from : J'attends le débat Comment from Pierre DAL ZOTTO: Effectivement, c'est lié à l'open innovation, mais où est la différence ? Le débat tranchera sur l'avis des experts, mais je propose une piste, l'open innovation c'est pour l'innovation, la co-création n'est pas seulement de "l'innovation", c'est cela et un peu plus. L'idée c'est vraiment et fondamentalement de construire quelques chose avec le client, plus seulement de l'intégrer dans un dynamique d'innovation, même basée sur la participation des autres (qui ne sont pas forcément les clients dans le cas de l'open innovation). Typiqement LaFraise.com, l'éditeur de Tshirt racheté en 2006 n'a rien d'innovant sur le produit, c'est le concept qui est sympa, et typiquement l'entreprise est une coquille, certains proposent des visuels, d'autres les notes et éventuellement 500 exemplaires sont imprimés. Ici la cocréation réside, à mon sens (j'insiste) dans le rôle durable et particulièrement centrale que va jouer le client, l'entreprise base totalement sont modèle économique dessus. Par contre attention, il existe différents type de co-création devaleur avec les clients, certaines approches ressemblent à des dynamiques de crowdsourcing, à tel point qu'on pourrait presque les confondre (du moins c'est ce que j'essaye de démontrer dans mon travail, et l'état actuel de mes recherches, rien n'est encore certain, j'insiste, j'attends donc avec impatience un débat !) alors finalement, c'est quoi la co-création...  Comment from Victor Waknine: la co création c'est IKEA, tu prends un kit avec 30 pièces et tu en fais un meuble si tu peux,avec un tour de reins , voir le sketch de Chantal Lasdoue, génial.La c'est du réel, le reste c'est du marketing adaptatif car la concurrence impose un rythme intrinsèque au marché.Certains produits dans la gamme ont à gagner avec la co création ex chez Mac Do pour lutter contre l'obésité, mais cela reste du marketing avant tout ponctuel pas systématique. Comment from Frédéric BASCUNANA: Impossible de te laisser écrire mon cher Victor et je sens que cela va lancer une de nos bonnes joutes d'éloquence ;-))je te remercie au passage de te faire l'avocat du diable, je sais néanmoins que tu as compris que c'était nécessaire ;-)Bon, alors pourquoi est-ce que je ne peux pas te laisser dire cela ?- Pour la bonne et simple raison que c'est très précisément ce que cette web-tv collaborative a su démontrer : avec la bonne ergonomie et surtout la bonne intermédiation douce, une plateforme est un ingrédient additionnel puissant pour favoriser la co-création.je pense sans vergogne ni modestie pouvoir affirmer que de ce côté-là notre expérience est réussie ! Comment from Victor Waknine: si on ne peut plus faire un peu de remue méninges sans se faire pincer ce n'est plus fun.Bon c'est vrai, j'avoue que sur TTT et HRC cela est passionnant, mais quand m^me pour répondre au sujet L'exemple d'IKEA est pas mal je trouve c'est de la co créa 1.0, non tu ne trouves pas?Et puis on est dimancheSans rire cette fois, un des atouts majeurs des RSE réside dans la co-création mais au sens large, je dirais de règles sociales par exemple ou d'exemples de projets en DD pas uniquement de nouveaux produits et services.En plus d'être un META Language, les RSE 2 et 3.0 sont des ESPACES-TEMPS Cognitifs. (ETC), oui c'est de bibi promis.Tu me pousses à sortir mes billes que je garde pour d'autres circonstances mais la plateforme est super chouette alors "why not" et tant pis pour les vampires de passage. Comment from Frédéric BASCUNANA: il ne faut pas hésiter à partager de suite, l'ETC est un chouette concept (tiens, je viens juste de le mettre dans un présentation client (*) ) - c'est encore la meilleure façon de marquer son territoire et de préempter.C'est comme sur le Trust Management, je suis heureux d'en avoir abondamment parlé car la confiance est désormais un thème fort développé par Daniel Kaplan dans un article dans la semaine dernière dans lequel, ouf, il me cite en disant que c'est grâce à moi qu'on parlera désormais de Trust Management et non plus de CM (aïe, mes chevilles enflent) - et il se crée en avril avec une boîte de conseil un Trust Management Institute (eh oui). Bon, voilà pour l'exemple.Pour compléter ton propos je dois avouer être adepte de l'approche par l'outil, si profondément décriée - et pourtant : en parlant trop souvent d'un point de vue macro, on oublie que les usages découlent de mises en pratiques qui découlent elles-mêmes de ce que des concepteurs ont pondu en tâtonnant dans un garage : je ne crois pas que les idées soient la plupart du temps intelligemment consignées dans un cahier des charges - regarde comment Twitter a été "découvert" : par hasard. Je ne veux pas comparer techtoc : mais là aussi on a découvert la co-création par hasard : ce n'était pas l'objectif au départ.Ca me permet de coller au sujet : si la co-création est la nouvelle coqueluche du web c'est que les commentateurs arrivent après coup - quand le mouvement est lancé. C'est donc une tendance de fond, parce qu'elle a surgit de façon progressive, darwiniste.C'est pourquoi ce n'est pas un buzzword, mais une nouvelle étape très spontanée, très limpide et naturelle. Même si en parallèle ceux qui en parlent le plus dans les médias sont comme d'habitude ceux qui n'y comprennent rien.(*) Mais non je plaisante Comment from Victor Waknine: j'avais lancé mon premier sujet de co création en 1992 avec un "advisory board" de mes plus gros clients, pour définir les specs de leur logiciel de nouvelle génération. La démarche n'est pas nouvelle, c'est ce que permettent les outils d'auj qui est intéressant , car cela dynamite le processus même de création au sens "darwinien" du terme car il élimine les non adeptes et en cela il est auto -darwinien et pas éco-darwinien.La démarche par l'outil est très appropriée car elle permet de réaliser des "outputs" intermédiaires qui vont faire leur vie là ou ils sont admis et surtout de faire réveler les contradictions et difficultés apparentes (les bugs quoi) source d'amélioration.En conclusions on aboutit à des produits/services différents avec et sans co création, mais là ou c'est très fort et unique c'est que le prix fixé en co création est acceptable, alors que l'autre est encore à la recherche de son optimal, d'ou un gain de temps fulgurant (parles en à GR par exemple, il a des exemples vécus) Comment from Frédéric BASCUNANA: ah, heureux de constater que tu me rejoins sur la dynamique de l'outil qu'on a trop tendance à négliger dans les mondanités 2.0 - parce que trop de consultants veulent se donner un air malin en disant qu'il faut "dépasser les outils" (évidemment, ils se posent en prescripteurs et vendent avant tout leurs slides de reco) - mais l'outil accélère la dynamique - de mon point de vue il peut même la créer ou du moins la possibiliser. Comment from : @Fred, OK sur le fait que beaucoup de consultants le disent surtout pour se donner un air malin, mais en même temps la dynamique n'a-t-elle pas créée par toi qui as imaginé / implémenté / proposé / "périmétré" l'outil, avant que de l'être par l'outil lui-même ? :)@Victor, si IKEA est de la co-création 1.0, que penses-tu de ce type d'initiatives (a priori, se déclarant indépendante de la marque) http://www.ikeahackers.net/ comme proposition de définition / exemple de la co-création 2.0 ?